Secrets de tournage : Le Hobbit - La désolation de Smaug

Secrets de tournage : Le Hobbit - La désolation de Smaug

Le Hobbit : Le désolation de Smaug

A lire aussi

publié le 14 décembre

Peter Jackson signe un nouveau film prenant vie au cœur de la Terre du Milieu, Le Hobbit : la désolation de Smaug. Dans ce deuxième volet retraçant les aventures du hobbit Bilbon Sacquet, celui-ci se lance à la poursuite d'un trésor détenu par le dragon Smaug sur la demande du magicien Gandalf. À l'occasion de la sortie de ce nouvel opus, on en profite pour vous faire part de trois secrets de tournage.

# Le film passa entre plusieurs mains : Initialement proposé à Sam Raimi, puis récupéré par Guillermo del Toro qui, à la suite d'une grève des scénaristes et à des problèmes financiers dû jeter l'éponge, le film termine dans celles de Peter Jackson. Si Le Hobbit fait parler de lui depuis 2003, il sort en salles 10 ans plus tard seulement et ce grâce au réalisateur du Seigneur des Anneaux.

# La caméra à l'origine des trois opus de la saga se nomme la Red Epic, il s'agit d'une évolution de la Red. Ce modèle permet une prise de vue de 48 images par seconde, au lieu de 24, et augmente la fluidité de l'image. Ainsi, le "High Frame Rate" donne naissance à un film qui semble plus réel.

# Legolas, interprété par Orlando Bloom, s'avère plus vieux que son père à l'écran, Thranduil. Si le roi des elfes, Lee pace, est âgé de 34 ans, Legolas quant à lui en accuse 36. Néanmoins, grâce aux traits moins fins de Lee Pace cela reste crédible.

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Le Hobbit - La désolation de Smaug
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]