Secrets de tournage : Juste la fin du monde

Secrets de tournage : Juste la fin du monde©Shayne Laverdière, courtesy of Sons of Manual, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 24 septembre

Grand Prix en mai dernier sur la Croisette, "Juste la fin du monde" sort enfin dans nos salles cette semaine. Retour sur trois secrets de tournage du nouveau Xavier Dolan, le prodige québécois du septième art qui s'est doté pour l'occasion d'un casting cinq étoiles.

# Si Vincent Cassel n'a pas hésité à rejoindre la distribution de "Juste la fin du monde", l'acteur est néanmoins arrivé en toute dernière minute sur le projet. À l'origine, c'est en effet Reda Kateb qui avait été recruté par Xavier Dolan pour prêter ses traits à Antoine, le frère aîné du personnage campé par Gaspard Ulliel. Mais Kateb, César du meilleur acteur dans un second rôle pour "Hippocrate" en 2015, a finalement abandonné le projet, préférant se consacrer à un autre film. C'est ainsi que Vincent Cassel a hérité à son tour de la partition, comme il l'a révélé au micro de France Inter durant le Festival de Cannes.

# C'est sans réel engouement que Xavier Dolan a découvert la pièce originale de Jean-Luc Lagarce qui inspire le film. "J'avais à l'égard de l'histoire et des personnages un blocage intellectuel qui m'empêchait d'aimer la pièce tant vantée par mon amie (Anne Dorval, ndlr)", admet le cinéaste. Ce n'est qu'après en avoir fini avec les prises de vue de "Mommy" que le Québécois s'est de nouveau penché sur l'oeuvre de Lagarce. Ce fût alors une révélation. Il raconte : "Tôt cet été là, je relus - ou lus, vraiment - Juste la fin du monde. Je sus vers la page 6 qu'il s'agirait de mon prochain film. Mon premier en tant qu'homme."

# Pour son long-métrage, Xavier Dolan a tenu à respecter fidèlement la pièce d'origine, notamment en conservant le texte de Lagarce. "Je voulais que les mots de Lagarce soient dits tels qu'il les avait écrits. Sans compromis. C'est dans cette langue que repose son patrimoine, et c'est à travers elle que son oeuvre a trouvé sa postérité. L'édulcorer aurait été banaliser Lagarce", assure le cinéaste.

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Juste la fin du monde
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]