Secrets de tournage : Her

Secrets de tournage : Her

Her

A lire aussi

publié le 22 mars

En salles cette semaine, Her de Spike Jonze met en scène Joaquin Phoenix et la voix de Scarlett Johansson dans une histoire d’amour touchante et impossible. L’occasion de vous en dévoiler trois secrets de tournage.

# Si le réalisateur, Spike Jonze, tenait d’une main de maître le tournage de Her durant la journée, la nuit, au lieu d’aller dormir comme Mr. Tout le monde, il réalisait un second film bien loin du drame, Bad Grampa. Il s’agit de la dernière réalisation des Jackass pour laquelle Spike Jonze se révèle être scénariste et producteur. Et non satisfait de porter ses habits de réalisateur, producteur et scénariste, il devint même acteur en interprétant le rôle de Gloria, une prostituée de 90 ans, malheureusement coupée au montage.

# Pour Her, le directeur de la photographie, Hoyte Van Hoytema a fait disparaitre la couleur bleu de la pellicule. En effet, Spike Jonze désirant une gamme chromatique de couleurs chaudes, sous entendant l’amour relaté dans Her, son directeur de la photographie se focalisa sur la couleur rouge, présente dans presque toutes les images. Au contraire, dans Max et les maximonstres, le duo avait supprimé la couleur verte.

# Pour signer la BO du film, le cinéaste se tourna vers un groupe rock montréalais adulé de tous : Arcade Fire. Ami avec Win Butler, le leader du groupe, Spike Jonze lui commanda une bande son reflétant la société contemporaine. Il en dit : "Arcade Fire a commencé à écrire la partition pendant le tournage, si bien que je m'en servais parfois sur le plateau (…) J'envoyais aux musiciens des photos et des rushes, et ils me renvoyaient jusqu'à 50 morceaux à la fois, qu'on retravaillait ensemble. Du coup, la composition de la musique et le tournage du film se sont nourris mutuellement".

Crédit Photo : DR

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Her
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]