Secrets de tournage : Chappie

Secrets de tournage : Chappie

Chappie

A lire aussi

publié le 7 mars

Nouvelle figure incontournable de la science-fiction contemporaine, le Sud-Africain Neill Blomkamp revient cette semaine en salles avec Chappie, la touchante histoire d'un robot capable de penser et de ressentir par lui-même. En attendant de découvrir son très attendu Alien 5, retour sur trois secrets de tournage de cette première collaboration avec Sigourney Weaver.

# Troisième long-métrage de Neill Blomkamp, Chappie est adapté d'un court-métrage qu'il a réalisé en 2003, Tetra Vaal. Parmi ses sources d'inspiration, le cinéaste reconnaît avoir largement puisé du côté du manga Appleseed de Masamune Shirow, notamment pour le design de son robot vedette. Il confie par ailleurs voir en Chappie un mélange de deux grands classiques de la science-fiction : Robocop et E.T. Enfin, le scénario du film n'est pas sans rappeler Short Circuit de John Badham sorti en 1986, dans lequel un robot se retrouvait lui aussi capable de penser après avoir été frappé par la foudre.

# Acteur fétiche et ami de Neill Blomkamp, Sharlto Copley s'essaye pour la première fois à la motion-capture en prêtant ses traits au fameux robot star du film. "Chappie prend vie grâce à l'interprétation de Sharlto, c'est ce qui le rend aussi humain, triste, touchant et vulnérable", explique le cinéaste, "Son langage corporel et sa voix sont le fruit du travail de Sharlto. La manière dont les yeux, les oreilles et évidemment le corps du robot bougent a été dictée par sa performance d'acteur".

# Pour camper le personnage de Vincent Moore, Hugh Jackman a accepté de garder une nuque longue qui n'a pas manqué de faire réagir ses fans. Ceux-ci ont par ailleurs été étonnés de découvrir leur acteur favori sous les traits du méchant du film, un rôle que Hugh Jackman a lui-même trouvé particulièrement intéressant. "Les meilleurs méchants sont ceux qui ne se considèrent pas comme tels. Moore a un véritable argument et il est convaincu que ce qu'il fait est juste et nécessaire. Ce qui en fait un méchant, c'est son incapacité à accepter l'échec. Cela prend le dessus sur tout le reste, et par conséquent, il devient très destructeur, furieux et vindicatif", raconte l'acteur.

Crédit photo : Sony Pictures Releasing France

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Chappie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]