Secrets de tournage : Cendrillon

Secrets de tournage : Cendrillon

Cendrillon

A lire aussi

publié le 28 mars

Sorti ce mercredi en France, Cendrillon de Kenneth Branagh remet la princesse Disney à la pantoufle de verre sur le devant la scène grâce à une relecture moderne et en prises de vues réelles du célèbre conte. Retour, à cette occasion, sur trois secrets de tournage de la nouvelle production du studio aux grandes oreilles.
# Pour cette énième adaptation de l'histoire de Cendrillon sur grand écran, le cinéaste s'est davantage inspiré du dessin animé de 1950 que du conte originel de Charles Perrault. Certains éléments diffèrent toutefois du film d'animation. Citons notamment le fait que Kenneth Branagh ait choisi de tourner quelques scènes de l'enfance de l'héroïne aux côtés de sa mère ou encore qu'il ait fait en sorte de nuancer un peu plus le personnage de la belle-mère. "On ne naît pas méchant... on le devient", explique Cate Blanchett pour qui cet aspect du rôle fut essentiel. "Le personnage de la belle-mère était quelqu'un de bien avant de se transformer en marâtre. Elle est le bien qui a été perverti. Et j'avais très envie d'explorer ce qui pousse un être à devenir aussi mauvais".

# Pour la promotion du film, la production a demandé à neuf célèbres créateurs de proposer leur propre version de la pantoufle de verre de Cendrillon. Jimmy Choo, Paul Andrew, Alexandre Birman, Charlotte Olympia, Jérôme C. Rousseau, Stuart Weitzman, René Caovilla et Salvatore Ferragamo ont ainsi accepté de relever le défi. Il sera d'ailleurs possible de retrouver leurs créations dans certaines boutiques. La chef costumière Sandy Powell a de son côté puisé son inspiration dans un modèle de pantoufles datant du XIXème siècle et découvert au musée de la chaussure de Northampton pour recréer celle du film.

# La scène du bal reste l'une des séquences les plus emblématiques de l'histoire de Cendrillon. Le chef décorateur Dante Ferretti a choisi de s'inspirer de la culture française pour créer l'impressionnante salle de bal du film, prenant notamment pour références des monuments comme Le Louvre ou l'Opéra. Longue de 45 mètres, large de 32 mètres et haute de 9 mètres, la salle en question a nécessité pas moins de 2 km de tissu pour la confection des rideaux et quelque 5.000 lampes à huile devant être allumées à la main pour composer les 17 lustres du lieu.

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Cendrillon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]