Secrets de tournage : Birdman

Secrets de tournage : Birdman

Birdman

A lire aussi

publié le 28 février

Lauréat de quatre Oscars le week-end dernier, dont meilleur film et meilleur réalisateur, Birdman d'Alejandro Gonzalez Inarritu débarque cette semaine dans les salles de l'Hexagone. L'occasion de vous dévoiler trois secrets de tournage du long-métrage qui a remis Michael Keaton sous le feu des projecteurs.

# La mise en abyme théâtrale est omniprésente dans Birdman et passe beaucoup par la mise en scène. Le cinéaste use notamment de longs mouvements de caméra et évite la multiplication des points de vue. A ce propos, Naomi Watts commente ainsi : "Birdman est le film le plus complexe que j'aie jamais tourné en raison de sa forme visuelle atypique. Il a été construit pour donner l'impression d'être un seul et même plan."

# Birdman a été intégralement tourné à New York en seulement 30 jours. "La ville et Broadway sont des personnages à part entière dans le film", explique Alejandro Gonzalez Inarritu. Fait rare, le long-métrage a par ailleurs été tourné de manière chronologique. "Il était essentiel pour Alejandro de travailler dans la continuité et d'explorer la psychologie de Riggan car c'est sur cela que repose le film. Michael faisait tous les jours un travail extraordinaire pour trouver le ton juste et le rythme dans l'évolution de son personnage", raconte le producteur James Skotchdopole.

# Pratique peu commune également, le montage du film a été mis en place dès les phases de répétitions. "Avant même que le tournage ne débute, nous avions prémonté les images des répétitions et des lectures du scénario afin qu'avec Alejandro, nous puissions nous faire une idée de ce que donnerait le film sur le plan visuel et sonore", confie ainsi Stephen Mirrione, le monteur de Birdman. 

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Birdman
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]