Roger Moore : quand James Bond faisait fondre la Croisette

Roger Moore : quand James Bond faisait fondre la Croisette©BORDE-JACOVIDES, BestImage
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 24 mai

L'acteur britannique qui s'est éteint ce mardi 23 mai 2017 était un habitué de la Croisette cannoise. Il y est apparu à de nombreuses reprises comme en 2004, pour la première du film "Ladykillers" des frères Coen.

Roger Moore n'est plus. L'ex-agent 007 a définitivement rendu son badge d'espion ce mardi 23 mardi 2017, au terme d'une longue bataille contre le cancer, à l'âge de 89 ans. Son héritage est des plus prestigieux. Acteur charismatique pour qui la classe et l'élégance n'avaient pas de secret, le dandy laisse derrière lui une filmographie très éclectique, qui lui a permis de fouler le tapis rouge cannois à maintes reprises.

L'espion qui aimait Cannes

Ce sont notamment les épisodes de la saga 007 qui l'ont emmené au Palais des Festivals. En mai 1977, le plus séduisant des James Bond s'était rendu à Cannes pour présenter "L'espion qui m'aimait" avec sa partenaire à l'écran Barbara Bach. Avec ses décors orientaux et ses gadgets innovants, le long-métrage n'avait pas manqué de faire sensation dans les salles de projection.

L'expérience a été renouvelée quelques années plus tard, en 1982, avec notre Carole Bouquet nationale, alors James Bond girl dans "Rien que pour vos yeux. Autant dire que le couple glamour n'est pas passé inaperçu. C'est, enfin, en 2004 que le gentleman anglais est apparu sur la Croisette pour la dernière fois, à l'occasion de la première du film "Ladykillers" de Joel et Ethan Coen. Roger Moore est mort, mais aujourd'hui encore, résonne dans nos coeurs le nom qu'il a si bien porté : Bond, James Bond.

 
0 commentaire - Roger Moore : quand James Bond faisait fondre la Croisette
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]