Revue de presse : The Lobster, l'OVNI de Cannes intrigue la critique

Revue de presse : The Lobster, l'OVNI de Cannes intrigue la critique©Haut et Court, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 28 octobre

Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes et lauréat du Prix du jury, The Lobster a autant intrigué qu'il a fasciné. La dernière réalisation du grec Yorgos Lanthimos se déroule dans un futur proche, où chaque personne célibataire est arrêtée, transférée à l'Hôtel et a 45 jours pour trouver l'âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants : les Solitaires. À l'occasion de la sortie du film ce mercredi 28 octobre, découvrez ce que la presse a pensé du long-métrage.

Pour Transfuge, The Lobster est le film le plus intriguant de la semaine et "est de loin le meilleur film de Yorgos Lanthimos." Après Kinetta, Canine et Alps, le réalisateur monte en effet encore d'un cran. Charlie Hebdo en fait également l'éloge : "Au cinéma, l'étrangeté nécessite un minimum de talent et d'inventivité, deux qualités que Lanthimos, plutôt affuté sur le plan politique, possède visiblement." Le thème, pour le moins original du film, rappelle pourtant un autre film à Culturebox qui ose la comparaison : "Lanthimos n'est pas très loin de Peter Watkins qui, en 1971, avait enflammé Cannes avec son Punishment Park. A l'époque, les cibles vivantes étaient des pacifistes, opposés à la guerre du Vietnam. Aujourd'hui, les fugitifs ont simplement raté leur couple."

Pour Premiere, le long-métrage "opère une mue lorsque le rond-de-cuir incarné par Colin Farrell cherche à s'affranchir du diktat pour tenter d'accéder à l'amour véritable. The Lobster quitte alors les pesanteurs de la comédie grinçante pour s'élever vers une allégorie plus ample, d'une douloureuse beauté." Un éloge que ne manque pas de faire Studio Ciné Live qui salue de son côté l'ingéniosité de la mise en scène du cinéaste : "Ce n'est pas tant le message qui intéresse que la manière dont le réalisateur utilise les codes du cinéma pour triturer les souris de laboratoire que sont ses personnages." Enfin, comme la plupart des critiques, aVoir-aLire finit de porter aux nue les qualités remarquables et remarquées de Lanthimos derrière la caméra, le qualifiant de "pape de la nouvelle vague grecque".

Avec une note de 3,5 étoiles sur 5, The Lobster n'a laissé personne indifférent et s'impose clairement comme le film de la semaine. À découvrir dès aujourd'hui dans les salles obscures.

 
0 commentaire - Revue de presse : The Lobster, l'OVNI de Cannes intrigue la critique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]