Revue de presse : Terminator: Genisys surprend la critique

Revue de presse : Terminator: Genisys surprend la critique©DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 1 juillet

Six ans après Terminator : Renaissance, la saga culte née dans l'esprit de James Cameron fait son grand retour au cinéma. Dans Terminator : Genisys, le leader de la résistance John Connor (Jason Clarke) envoie le sergent Kyle Reese (Jai Courtney) dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor (Emilia Clarke) et préserver l'avenir de l'humanité. Des événements inattendus provoquent une fracture temporelle et Sarah et Kyle se retrouvent dans une nouvelle version du passé. Ils y découvrent un allié inattendu : le Guardian. Ensemble, ils doivent faire face à un nouvel ennemi. La menace a changé de visage. Un volet dans lequel on retrouve Arnold Schwarzenegger dans la peau du T800, assurant ainsi une certaine continuité dans la saga. Ce 1er juillet, le film mis en scène par Alan Taylor débarque dans les salles obscures, l'occasion de découvrir ce qu'en a pensé la presse.

Si les avis à l'annonce du film oscillaient entre le flop annoncé et la bonne surprise, les journalistes se montrent légèrement plus partisans du second groupe aujourd'hui. Ainsi, pour 20 Minutes, le long-métrage ne manque pas de bons arguments en sa faveur : "S'appuyant sur des effets spéciaux spectaculaires, cet opus multiplie les références savoureuses et les répliques cultes." Une qualité que souligne également TF1 News : "[...]ce nouveau Terminator parvient à trouver sa propre identité en trahissant aussi intelligemment son modèle." De son côté, Le Journal du Dimanche ne manque pas de mettre au jour certains codes du blockbuster que le film s'est bien approprié : "L'humour en plus, une arme qu'utilise à fond ce nouvel épisode, beaucoup plus pop-corn movie que les précédents."

Finalement, la mode des reboots et remakes qui tirent sur la corde fructueuse de la nostalgie est un des points forts de Terminator, comme le fait remarquer Le Point : "Il y a, c'est vrai, quelque chose de touchant dans le spectacle de cette machine humaine désormais ridée et grisonnante. Au fond, "Terminator Genisys" est à "Terminator" ce que "Jurassic World" est à "Jurassic Park" : une madeleine de Proust bon marché, moyennement goûteuse, mais néanmoins comestible." La comparaison avec le film qui cartonne dans le monde entier est bonne sur la forme, mais Marianne prend d'autres exemples pour mettre en lumière le fond du sujet : "Malgré deux heures d'effets spéciaux et ses plaisanteries potaches, "Terminator Genisys" est plus proche d'"Ex Machina", sorti début juin, que de "Blade Runner" ou de "Retour vers le futur" : ce n'est pas vraiment l'intelligence d'Arnold Schwarzenegger, alias T-800, qui inquiète, mais plutôt celles de ses machines qui arrivent à lui redonner forme humaine."

Avec une note de 3,2 sur 5 étoiles, Terminator : Genisys est loin du remake/reboot raté, mais plus proche du pari réussi qui, espérons-le, sera l'un des hits du box-office 2015.

 
0 commentaire - Revue de presse : Terminator: Genisys surprend la critique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]