Revue de presse : Saint Amour enivre la critique

Revue de presse : Saint Amour enivre la critique©2016 Concorde Filmverleih GmbH, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 2 mars

Deux ans après l'ovni Near Death Experience, Gustave Kervern et Benoît Delépine sont de retour dans les salles obscures avec Saint Amour, un road-trip sur la route des vins entre un père (Gérard Depardieu), son fils (Benoît Poelvoorde) et un jeune chauffeur de taxi (Vincent Lacoste). Comme à leur habitude, les deux cinéastes ont encore su combler la critique avec leur nouveau long-métrage sorti ce mercredi. Revue de presse.

Évidemment, l'un des atouts majeurs de Saint Amour réside dans son duo vedette composé de "deux monstres sacrés" comme le décrit Transfuge. "Certes, il fallait être un brin cinglé pour réunir les deux plus grands pochtrons du cinéma français sur la même affiche. Kervern et Delépine l'ont fait et bien fait. Finalement, on en reprendrait encore un peu pour la route", précise d'ailleurs Le Journal du Dimanche.

Pour le reste, Kervern et Delépine semblent avoir repris leur recette traditionnelle, en mêlant habilement humour et sensibilité. "Un périple bourré... de tendresse, à l'humour absurde et poétique", affirme ainsi Les Fiches du cinéma tandis que Culturebox souligne que "le cinéma de Delépine et Kervern est un genre à part entière. Drôle et touchant, toujours à hauteur d'homme". Même constat pour Ecran Large, qui complimente cette "nouvelle odyssée intime et fantasque" du duo, qui "fait du bien par où il passe", quand Télérama compare les deux cinéastes à Bertrand Blier. Marianne enfin, ne ménage pas son enthousiasme : "Débordant de vin et de tendresse, Saint Amour, le septième film de Benoît Delépine et Gustave Kerven, est à déguster sans modération".

Déjà largement acclamés pour Louise-Michel, Mammuth, ou encore Le Grand soir, Benoît Delépine et Gustave Kervern livrent donc avec ce Saint Amour un nouveau grand cru, qui bénéficie d'une moyenne de 3,3 étoiles sur 5. À déguster en salles dès ce mercredi.

 
0 commentaire - Revue de presse : Saint Amour enivre la critique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]