Revue de presse : Creed met la critique K.O.

Revue de presse : Creed met la critique K.O.©2015 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. and Warner Bros. Entertainment Inc., DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 13 janvier

Près de dix ans après la sortie de Rocky Balboa, le sixième volet de la saga qui punche, Sylvester Stallone refait vivre son personnage fétiche dans Creed. Loin de s'approprier totalement l'écran, il passe cette fois-ci les gants à Michael B. Jordan pour prendre la relève sur le ring. Ce dernier incarne Adonis Johnson, un garçon qui n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed, décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d'être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D'abord réticent, l'ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter. À l'occasion de la sortie du film ce 13 janvier, découvrez ce que la presse en a pensé.

Avant de saluer la performance de Stallone pour ses retrouvailles avec son "ami imaginaire" comme il l'a lui-même appelé, Première salue un Michael B. Jordan qui a "la carrure et l'attitude". Le journaliste Frédéric Foubert va même jusqu'à le qualifier de "parfait" et ajoute qu'il "poursuit sa mise en orbite entamée avec Chronicle et Fruitvale Station, et parvient déjà à reléguer le raté "4 Fantastiques" au rayon des mauvais souvenirs." Un bon moyen de reprendre sa jeune carrière en main donc. D'ailleurs, pour Télérama, sa nouvelle collaboration avec le réalisateur Ryan Coogler, qui l'a révélé, "redonne à l'univers de Rocky un ancrage plus réaliste, une authenticité d'origine." Les Fiches du cinéma renchérit sur la mise en scène "habile et sensible du premier Rocky" et décrit le film comme "une belle réussite."

Le Parisien se montre également dithyrambique et met en évidence une certaine dualité chez Creed : "Ça sent le cuir, la sueur et le camphre. Il se dégage en revanche de l'intrigue une certaine douceur, hormis le combat final, contre un puncheur de Liverpool, d'une intensité telle qu'il nous laisse KO." Le retour de Sly dans le rôle qui l'a rendu célèbre n'est bien sûr pas passé aux oubliettes. En tout cas, pas pour Voici qui estime que l'acteur "sait décidément toucher notre corde sensible." Enfin, TF1 News ne manque pas de relever l'ouverture que représente le long-métrage : "C'est non seulement un passage de relais, mais surtout le début d'une nouvelle série, avec de vertigineuses implications historiques et personnelles."

Avec une note de 3,9 étoiles sur 5, Creed est le gros coup de poing de ce début d'année 2015. Une grosse performance de Stallone récompensée par un Golden Globe le week-end dernier, et qui vaut certainement le détour. À découvrir dès aujourd'hui dans les salles obscures.