Rendez-vous le mois prochain... Steve Jobs

Rendez-vous le mois prochain... Steve Jobs©François Duhamel, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 3 janvier

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois prochain. Place donc à Steve Jobs, le biopic signé Danny Boyle.

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l'iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l'homme de génie qui y a tenu une place centrale.

Enfin !, a-t-on envie de dire. Enfin, le fameux biopic de Steve Jobs se dévoile. Après un passage raté par les salles américaines, le film au parcours laborieux sera proposé au public français. Et pourtant, ce n'était pas une mince affaire. On refait rapidement le film : Christian Bale, Leonardo DiCaprio, Natalie Portman et David Fincher ont tous fait l'impasse sur le long-métrage qui aurait dû être produit par Sony. Mais après des mois à patauger dans la semoule, le studio s'est débarrassé de ce projet maudit qui a donc été récupéré par Universal. En quelques semaines, ce dernier recrute Michael Fassbender pour se glisser dans la peau du fondateur d'Apple, Seth Rogen pour jouer son partenaire d'entreprise, Steve Wozniak, mais aussi Kate Winslet, Jeff Daniels et l'actrice montante Katherine Waterston. Danny Boyle pouvait enfin faire tourner ses bobines.

Un boulot de plusieurs mois donc, qui a finalement vu le jour grâce à la persévérance d'Aaron Sorkin, celui à qui l'on doit le scénario de ce long-métrage, notamment en travaillant à partir de la biographie rédigée par Walter Isaacson. Bien qu'il fut un échec aux États-Unis et le théâtre de protestations de la part de la veuve de Steve Jobs, le film a encore de l'avenir devant lui. En effet, en parallèle de sa sortie européenne, il sera également pris dans la campagne des récompenses. Michael Fassbender et Kate Winslet sont d'ailleurs nommés aux Golden Globes pour leurs performances, et il est bien sûr attendu qu'ils se retrouvent aux Oscars.

Un beau lot de consolation pour un film qui n'aspire qu'à rendre hommage au génie d'un homme qui a changé la vie de millions de personnes grâce à ses idées visionnaires. Plus proche de l'histoire de la vie d'un homme que de celle d'un inventeur, ce second biopic de Steve Jobs après celui qui mettait en scène Ashton Kutcher en 2013 recèle de promesses. Pour découvrir si elles sont tenues ou non, rendez-vous le 3 février prochain dans les salles obscures.

 
0 commentaire - Rendez-vous le mois prochain... Steve Jobs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]