Rendez-Vous le mois prochain... Loving

Rendez-Vous le mois prochain... Loving©Ben Rothstein © Big Beach, LLC, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 15 janvier

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois prochain. Place donc à "Loving", le nouveau long-métrage du talentueux Jeff Nichols, passé par Cannes en mai dernier.

Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel - sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

Une histoire bouleversante

Pour son nouveau film, le cinéaste Jeff Nichols continue à explorer l'un de ses thèmes de prédilection, la famille, en nous plongeant cette fois dans la vie d'un couple dont le destin va basculer le jour de son mariage. Basé sur une histoire vraie terriblement injuste, "Loving" est donc à la fois une ode à l'amour et une critique de la société américaine des années 50.

En effet, les deux héros s'aiment envers et contre tout, et notamment contre le ségrégationnisme qui fait rage en Virginie à cette époque. Leur combat pour rendre leur union valide aux yeux de la loi est une belle leçon de courage, que le réalisateur de "Take Shelter" nous raconte à travers une mise en scène intimiste parfaitement adaptée au sujet.

Des interprétations remarquées

Pour incarner ses personnages principaux, Nichols a fait appel à Joel Edgerton, qu'il avait déjà dirigé dans son oeuvre précédente, "Midnight Special", et Ruth Negga, dont le précieux visage illumine l'écran. Peu connue du grand public et s'étant jusque-là surtout illustrée à la télévision, notamment dans "Marvel : Les agents du SHIELD" et "Preacher", l'actrice est la véritable révélation du film. Sa prestation devrait d'ailleurs lui valoir une nomination à l'Oscar de la Meilleure actrice cette année. Pour vous faire votre propre avis sur la question, c'est à partir du 15 février prochain que cela se passe.

 
0 commentaire - Rendez-Vous le mois prochain... Loving
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]