Rendez-vous le mois prochain... Les Huit salopards

Rendez-vous le mois prochain... Les Huit salopards©2015 The Weinstein Company. All Rights Reserved., DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 6 décembre

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois prochain. Place donc aux Huit salopards, le tout nouveau long-métrage de Quentin Tarantino.

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s'abat au-dessus du massif, l'auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L'un de ces huit salopards n'est pas celui qu'il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l'auberge de Minnie.

Huit comme le nombre de longs-métrages que Quentin Tarantino a réalisé en solo dans sa carrière. Le cinéaste, dont le talent n'est plus à prouver mais dont chacune des réalisations est attendue avec grande impatience, s'est entouré pour cette nouvelle incursion au cinéma d'un grand huit, ou plutôt de son fidèle clan. Samuel L. Jackson retrouve ainsi le metteur en scène pour la cinquième fois de sa carrière. Kurt Russell revient sous sa direction huit ans après Boulevard de la Mort. Walton Goggins lui refait confiance après Django Unchained, tout comme Bruce Dern. Retrouvailles également pour Tim Roth vingt ans après Groom Service. Michael Madsen se replace devant sa caméra onze ans après Kill Bill, volume 2. Parmi ces huit salopards, seuls Jennifer Jason Leigh et Demián Bichir tournent pour la première fois sous la coupe de Tarantino.

Ce dernier est-il le roi moderne du western ? À en croire les premières impressions, dont celle de James Gunn, tout porte à croire que c'est un titre qu'il n'aurait pas volé. Ce nouveau film porte en lui, en tout cas à première vue, tous les arguments d'un cocktail tarantinien idéal : humour, violence et une touche de classe irrésistible. Avec un fidèle public derrière lui, Tarantino ne risque pas de décevoir et le box-office le lui rendra sûrement bien. Encore un peu de patience avant de découvrir l'un des films les plus attendus de 2016 puisque l'on a rendez-vous dans les salles obscures dès le 6 janvier prochain.

 
0 commentaire - Rendez-vous le mois prochain... Les Huit salopards
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]