Rendez-vous le mois prochain... La Danseuse

Rendez-vous le mois prochain... La Danseuse©PROKINO Filmverleih GmbH, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 28 août

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois prochain. Place donc à "La Danseuse", le biopic sur Loïe Fuller, très remarqué sur la Croisette en mai dernier.

Loïe Fuller est née dans le grand ouest américain. Rien ne destine cette fille de ferme à devenir la gloire des cabarets parisiens de la Belle Epoque et encore moins à danser à l'Opéra de Paris. Cachée sous des mètres de soie, les bras prolongés de longues baguettes en bois, Loïe réinvente son corps sur scène et émerveille chaque soir un peu plus. Même si les efforts physiques doivent lui briser le dos, même si la puissance des éclairages doit lui brûler les yeux, elle ne cessera de perfectionner sa danse. Mais sa rencontre avec Isadora Duncan, jeune prodige avide de gloire, va précipiter la chute de cette icône du début du 20ème siècle.

Après un passage dans la section Un Certain Regard lors du dernier Festival de Cannes, "La Danseuse" va enfin arriver dans nos salles de cinéma, précédé d'un buzz ultra-favorable. Le film a, effet, été très bien reçu par la critique et le public lors de sa projection cannoise, ayant même droit à une standing ovation.

Une femme hors du commun

Il faut dire que l'histoire vraie de cette femme, désormais oubliée de tous alors qu'elle a bouleversé son époque, est aussi magnifique que tragique. Rien ne destinait l'Américaine Loïe Fuller à devenir une star à Paris et raconter son parcours semé d'embûches au cinéma semble alors être une évidence. Cela permettra, notamment, à des millions de gens de découvrir cette femme forte, éprise de liberté, malheureusement tombée dans l'oubli. Pourtant, à la Belle Époque, elle était la muse du tout Paris et hypnotisait ses contemporains avec ses chorégraphies résolument modernes.

Soko, une artiste complète

C'est Stéphanie Di Giusto qui met en scène le fascinant destin de Fuller. Pour ce qui est son premier long-métrage, la cinéaste s'est entourée d'acteurs chevronnés (Gaspard Ulliel, Mélanie Thierry et François Damiens) mais surtout de la touche à tout Stéphanie Sokolinski aka Soko dans le rôle-titre. La jeune femme a déjà prouvé être aussi à l'aise à l'écran ("Bye Bye Blondie", "Augustine") que derrière un micro (elle est avant tout chanteuse) et nous montre, cette fois, qu'elle est également une danseuse émérite. D'autre part, le film révèlera Lily-Rose Depp dans le rôle d'une danseuse rivale. Forcément, on a hâte de découvrir de quoi est capable la fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp. Verdict le 28 septembre.

 
0 commentaire - Rendez-vous le mois prochain... La Danseuse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]