Rendez-vous le mois prochain... Inherent Vice

Rendez-vous le mois prochain... Inherent Vice

Inherent Vice

A lire aussi

publié le 8 février

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois suivant. Place donc à Inherent Vice, le nouveau film de Paul Thomas Anderson.

L'ex-petite amie du détective privé Doc Sportello surgit un beau jour, en lui racontant qu'elle est tombée amoureuse d'un promoteur immobilier milliardaire : elle craint que l'épouse de ce dernier et son amant ne conspirent tous les deux pour faire interner le milliardaire… Mais ce n'est pas si simple…C'est la toute fin des psychédéliques années 60, et la paranoïa règne en maître. Doc sait bien que, tout comme "trip" ou "démentiel", "amour" est l'un de ces mots galvaudés à force d'être utilisés – sauf que celui-là n'attire que les ennuis.

Après The Master, sorti en 2012 et nommé pour trois Oscars, Paul Thomas Anderson revient cette année avec ce long-métrage coloré et déjanté. Ambiance seventies sur fond de polar, Inherent Vice s'annonce comme un nouveau coup de maître du PTA. Pour donner un maximum de relief à cette adaptation d'un livre de Thomas Pynchon, le metteur en scène s'est entouré d'un patchwork d'acteurs de talents.

Joaquin Phoenix incarne à merveille le personnage principal. Acteur à la liberté créative très protectrice, il a refusé de jouer le Doctor Strange de Marvel pour pouvoir s'exprimer à travers des personnages aussi décalés que Doc Sportello sans sentir l'étiquette blockbuster sur son front. Et on peut dire que cela lui réussit plutôt bien.

Face à lui, l'acteur Josh Brolin, Reese Witherspoon sur le retour, Benicio Del Toro ou encore Katherine Waterston que l'on découvrira prochainement à l'affiche du biopic Steve Jobs. Malgré ces têtes d'affiches réunies sous le même ciel, Inherent Vice est l'un des films à petit budget les plus attendus de l'année.

Porté par une bande originale qui colle à l'époque, concoctée par un Jonny Greenwood associé pour la troisième fois à un film de Paul Thomas Anderson, Inherent Vice est un long-métrage psychédélique qui fera vibrer le coeur des spectateurs sensibles aux ambiances rétro et second degré. Pour découvrir le résultat étonnant de ce long-métrage, rendez-vous en salles le 4 mars prochain.

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Rendez-vous le mois prochain... Inherent Vice
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]