Rendez-vous le mois prochain... Connasse, princesse des coeurs

Rendez-vous le mois prochain... Connasse, princesse des coeurs

Connasse, princesse des coeurs

A lire aussi

publié le 29 mars

Chaque semaine, un rendez-vous est fixé avec l'un des films événements du mois prochain. Place donc à Connasse, princesse des coeurs, le long-métrage adapté de la mini-série de Canal+.

Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu'elle n'a pas la vie qu'elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d'une altesse royale.

Camille Cotin et ses morceaux de vie hilarants s'exportent sur le grand écran. Après avoir fait rire les téléspectateurs de la chaîne Canal+ durant deux saisons, le succès est tel que la mini-série bénéficie déjà d'un traitement à la hauteur de sa qualité. Pas plus compliqué qu'une caméra cachée, véritable phénomène sur la Toile, le format de Connasse est somme toute classique. Noémie Saglio et Eloïse Lang, les créatrices de la série, sont aux commandes de ce long-métrage attendu de tous les fans du programme.

Camille Cottin, la vedette de ces pastilles humoristiques, continuera de jouer de son image de Connasse attitrée après quelques premières incursions sur grand écran. En effet, on a récemment vu l'actrice à l'affiche de Toute première fois avec Pio Marmai et on la retrouvera le 15 avril prochain dans la comédie policière Les Gorilles. Seule à l'affiche de Connasse, princesse des coeurs, la comédienne trouvera là son rôle le plus important dans lequel, on l'imagine, elle excellera.

Toujours aussi impertinente, hautaine et mal élevée, la Connasse s'attaque désormais aux Londoniens après avoir surgi dans le quotidien des Parisiens, bien décidée à mettre la corde au cou du Prince Harry. Un pitch délirant qui mérite nettement le détour. Pour rire devant les aventures de Camille Cottin, rendez-vous dans les salles obscures le 29 avril prochain.

 
1 commentaire - Rendez-vous le mois prochain... Connasse, princesse des coeurs
  • avatar
    Charmante -

    On a tous dans notre entourage des gens qui nous reprochent de passer devant chez eux à pieds et de marcher sur "leur trottoir" comme si on pouvait faire autrement et qu'il nous était possible de nous déplacer au quotidien comme les oiseaux. C'est clair qu'on est toujours le connard ou la connasse de quelqu'un mais qu'ils sachent bien ces gens là que si on se ballade ce n'est pas pour montrer notre gueule mais parce qu'on ne peut pas toujours rester à la maison. ça se comprend.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]