Red 2 : Ces actionmen qui n’aiment pas la retraite

Red 2 : Ces actionmen qui n’aiment pas la retraite

RED 2

A lire aussi

publié le 26 août

Qui a dit que film d’action rimait toujours avec jeunesse ? Bruce Willis et ses co-équipiers nous prouvent dans Red 2 qu’ils ont encore une bonne dose d’énergie à revendre et qu’ils ne sont pas prêts de laisser l’artillerie lourde au placard. Fort du succès du premier volet au cinéma, ce second opus entraîne le spectateur au cœur d’une aventure survitaminée où cascades et répliques tranchantes rythment l’action.

Prenant le relai de Robert Schwentke, le réalisateurDean Parisot retrouve les piliers du casting initial – Bruce Willis, Helen Mirren et John Malkovich – et complète cette distribution en faisant appel à deux acteurs de la même génération :Anthony Hopkins et Catherine Zeta-Jones. Lancés dans une nouvelle quête de justice, Franck Moses et Marvin n’hésitent pas à aller aux devants d’une périlleuse affaire appelée « Projet Nightshade ».

Avec un tournage se déroulant à la fois à Montréal, Londres et Paris, l’escouade de retraités joue la carte de l’international. Si les répliques rappellent les dialogues des années 1930, l’aspect caricatural des personnages participe également au caractère nostalgique de Red 2, qui prend ainsi des airs de films d’espionnage de l’Âge d’Or hollywoodien. Impossible de ne pas comparer le film avec une autre franchise qui réunit les même ingrédients : The Expendables. Même si les relations de Sylverster Stallone et de Bruce Willis ont récemment été rompues par le départ de ce dernier de The Expendables 3, la tendance aux films d’action mettant en scène des retraités se confirme.

Pour rappel, Red 2 sortira en salles mercredi 28 août.

 
0 commentaire - Red 2 : Ces actionmen qui n’aiment pas la retraite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]