Raphaël Personnaz, figure montante du cinéma français

Raphaël Personnaz, figure montante du cinéma français

Raphael Personnaz

A lire aussi

publié le 12 juillet

À l'affiche cette semaine de Marius et Fanny , les deux premiers volets de la trilogie marseillaise de Daniel Auteuil , Raphaël Personnaz s'affirme comme l'un des jeunes acteurs devenus incontournables du cinéma français. Auréolé il y a peu du Prix Patrick Dewaere qui récompense les talents à suivre, l'acteur est depuis quelques temps de plus en plus présent sur grand écran et devrait l'être encore plus dans les années à venir.

Après de nombreux seconds rôles, c'est en 2011 que Raphaël Personnaz se fait enfin remarquer, en remplaçant au pied levé Louis Garrel dans La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier . Il est d'ailleurs nommé au César du Meilleur jeune espoir masculin pour sa performance. Véritable tournant dans sa carrière, cette année 2011 lui permet notamment de décrocher la tête d'affiche de plusieurs films (Trois Mondes , La Stratégie de la poussette , Marius) mais aussi d'apparaître dans Anna Karenine de Joe Wright .

D'ici la fin d'année, l'acteur donnera notamment la réplique à Bérénice Bejo dans l'adaptation du roman de Pennac Au bonheur des ogres , avant de retrouver Bertrand Tavernier pour Quai d'Orsay . Il tournera ensuite avec Céline Sallette dans le Geronimo de Tony Gatlif . En deux ans seulement, Raphaël Personnaz a bel et bien rejoint la cour des grands.

 
0 commentaire - Raphaël Personnaz, figure montante du cinéma français
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]