Quand Quentin Tarantino dévoile son meilleur personnage

Quand Quentin Tarantino dévoile son meilleur personnage©Universal Pictures International France, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 12 juillet

On ne présente plus Quentin Tarantino. Chacun de ses films est un évènement. Et ils regorgent tous de personnages cultes, que ce soit Monsieur Blonde (Michael Madsen) dans Reservoir Dogs, Vincent Vega (John Travolta) dans Pulp Fiction, La Mariée (Uma Thurman) dans Kill Bill ou le colonel SS Hans Landa (Christoph Waltz) dans Inglorious Basterds. Le réalisateur pense d'ailleurs que ce dernier est le meilleur personnage qu'il ait jamais créé.

Hans Landa, un personnage resté dans les annales

Le cinéaste était récemment l'invité du Festival du Film de Jérusalem, où il a reçu une distinction pour l'ensemble de sa carrière. Selon le Screen Daily, Tarantino y a déclaré : "Landa est le meilleur personnage que j'ai écrit et peut être le meilleur que j'écrirai jamais." Avant d'ajouter : "Je ne réalisais pas (quand je l'écrivais pour la première fois) qu'il était un génie linguistique. Il est probablement un des seuls Nazis de l'Histoire qui pouvait parler parfaitement Yiddish".

Nombreux sont les fans qui seront d'accord avec les déclarations de QT, tant l'officier Nazi campé avec talent par Christoph Waltz a marqué les esprits. Pour sa prestation, qui lui permit d'accéder à la notoriété internationale, l'acteur allemand s'est vu décerner de très nombreux prix, dont le prestigieux Prix d'interprétation masculine à Cannes et l'Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle.

Un acteur difficile à trouver

D'autre part, à Jérusalem, Tarantino a confié avoir eu du mal à trouver l'interprète parfait pour son chasseur de juifs polyglotte. "Je commençais à m'inquiéter. Si je ne trouvais pas le parfait Landa, j'allais annuler le film. Je me suis donné une semaine de plus et puis j'allais tout arrêter. Et là, Christoph Waltz est arrivé et c'était évident qu'il était le bon, il pouvait tout faire. Il était merveilleux, il nous a redonné notre film", se souvient-il.

Le metteur en scène a également profité du Festival pour rappeler qu'il comptait s'arrêter à dix films. Il ne lui en reste donc plus que deux à nous offir. Si l'information n'est pas nouvelle, une lueur d'espoir est apparue quand il a affirmé : "Mais à 75 ans, je pourrais décider que j'ai une autre histoire à conter". Il existe donc une infime chance que Quentin Tarantino réalise plus que dix longs-métrages... Croisons les doigts !

 
0 commentaire - Quand Quentin Tarantino dévoile son meilleur personnage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]