Quand le cinéma nous fait croire n'importe quoi !

Quand le cinéma nous fait croire n'importe quoi !©20th Century Fox, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 18 octobre

Vous avez toujours pensé qu'un coeur arrêté pouvait repartir avec un coup de défibrillateur ? Eh bien, vous êtes dans l'erreur ! Cette croyance popularisée par les films et les séries est l'une des douze idées reçues auxquelles l'illustratrice Lenya Brick a décidé de tordre le cou.

Dans une série de dessins, Brick a ainsi comparé les mythes de cinéma avec ce qui se passerait dans la vie réelle pour les mêmes actions. Par exemple, si vous tentiez de communiquer avec un ami lorsque vous êtes en chute libre pendant un saut en parachute, il ne vous entendrait pas. Une réalité que Kathryn Bigelow, entre autres, a décidé d'ignorer dans son "Point Break". Mais elle n'est pas la seule cinéaste à prendre ses distances avec la vraisemblance pour le bien de son intrigue.

Souvenez-vous, dans la trilogie Matrix, Neo (Keanu Reeves) passait son temps à tirer avec deux armes à la fois, ce qui le rendait particulièrement cool. Cependant, dans la réalité, arriver à viser deux cibles en même temps est pratiquement impossible. Les réalisateurs prennent d'ailleurs souvent des libertés en ce qui concerne les armes à feux. Par exemple, on ne compte plus les personnages qui se servent de leurs pistolets pour briser des cadenas. Or, une petite balle ne peut pas casser un épais cadenas fait de fer. De même, si dans les films les silencieux rendent les armes totalement muettes, en réalité un silencieux ne fait qu'étouffer le bruit du tir qui reste tout de même audible.

Et ça continue...

Il existe encore de nombreuses autres fausses idées reçues popularisées par le cinéma et la télévision. L'efficacité du chloroforme est, par exemple, souvent grandement exagérée. Non, cette substance ne provoque pas l'évanouissement immédiat de la personne qui l'inspire, cela peut prendre jusqu'à cinq minutes pour que les effets se fassent ressentir et ils ne durent pas de nombreuses heures comme c'est le cas dans la fiction.

Autre exemple de ce qui se passerait dans la réalité versus ce qui se passe dans les films : dégoupiller une grenade avec ses dents, pratique courante dans la saga Rambo, résulterait à se casser toutes les dents sans que la goupille n'ait bougée d'un pouce. Ce qui est tout de suite moins classe. Enfin, si quelqu'un de votre entourage disparaît et que vous êtes réellement inquiet pour sa sécurité, n'attendez surtout pas vingt-quatre heures pour signaler sa disparition comme c'est souvent le cas sur les écrans et prenez donc exemple sur Ben Affleck dans "Gone Girl" en contactant immédiatement la police !

 
0 commentaire - Quand le cinéma nous fait croire n'importe quoi !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]