Quand Jane Birkin refusait les avances d'Alain Delon

Quand Jane Birkin refusait les avances d'Alain Delon©Poree Audrey, Abaca
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 14 décembre

Alors qu'elle célèbre son 70ème anniversaire ce 14 décembre, Jane Birkin reste une figure emblématique de la chanson et du cinéma français. L'occasion de revenir sur l'un de ses rôles cultes, celui de Pénélope dans "La Piscine", qui lui a valu les avances d'un certain Alain Delon.

1968. Jane Birkin n'a que 21 ans lorsque Jacques Deray débute les prises de vue de "La Piscine" dans une magnifique villa tropézienne. Alors en couple avec Serge Gainsbourg depuis quelques mois, la jeune Anglaise ne laisse pas indifférent son partenaire de jeu, Alain Delon, qui au-delà de la séduire dans le film, tente également de la faire chavirer à la ville. Mais la comédienne, encore un brin naïve, n'a pas compris tout de suite les intentions de la star.

Une cour sous haute surveillance

Dans son ouvrage "Roman de Saint-Tropez", le journaliste Nicolas Charbonneau revient sur cette anecdote de tournage un peu particulière. Il explique : "Quand Delon a découvert la toute jeune actrice sur le plateau, il n'a eu de cesse de lui faire des avances, lui proposant notamment de l'accompagner partout où elle le souhaitait à bord d'une très longue Cadillac Fleetwood noire conduite par un chauffeur que la production avait mise à sa disposition. Jane était si innocente alors, qu'elle n'avait pas vu que Delon lui tournait autour, ce qui faisait sourire Romy qui connaissait bien le bourreau des coeurs."

Mais si Jane Birkin semblait relativement insensible au charme du bellâtre, son compagnon de l'époque, Serge Gainsbourg, ne voyait pas les choses de la même manière. L'artiste, fou de jalousie, aurait été jusqu'à menacer d'user de son arme à feu à l'encontre d'Alain Delon s'il voyait ce dernier tenter quoi que ce soit avec celle qui faisait battre son coeur. Finalement, c'est bien avec le chanteur que Jane Birkin rentrera à la fin du tournage, tandis que Delon de son côté, se retrouvera mêlé malgré lui à l'affaire Markovic dès son retour à Paris.

La suite, on la connaît : "La Piscine" devint un classique du cinéma hexagonal tandis que Jane Birkin et Serge Gainsbourg se séparèrent après dix ans d'amour, desquels est née une fille, Charlotte.

 
0 commentaire - Quand Jane Birkin refusait les avances d'Alain Delon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]