Pourquoi personne ne verra la vraie version du prochain film d'Ang Lee

Pourquoi personne ne verra la vraie version du prochain film d'Ang Lee©Sony Pictures Releasing GmbH, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 25 août

Le 25 janvier 2017, "Un jour dans la vie de Billy Lynn", le nouveau film d'Ang Lee, débarquera sur nos écrans de cinéma. Malheureusement, cela ne sera pas dans son format d'origine ! Explications.

Pour son nouveau long-métrage, le cinéaste taïwanais a réalisé une prouesse technique. En effet, le drame de guerre "Un jour dans la vie de Billy Lynn" a été tourné à 120 images par seconde. Une première dans l'Histoire du cinéma. Jusque-là, c'était la trilogie du Hobbit de Peter Jackson qui détenait le record du plus d'images tournées par seconde et ce n'était que 48 ! Il s'agira donc de plus du double pour le film d'Ang Lee. Rappelons, d'ailleurs, que la fréquence normale est de 24 par seconde. Lee a également repoussé les limites du côté de la définition d'image en filmant son long-métrage en 4K et en 3D.

Il y a cependant un problème de taille concernant cet exploit technologique. Aucune salle aux États-Unis, et probablement dans le monde, ne possède le matériel pour projeter un film à une telle vitesse ! Au mieux, certaines salles peuvent projeter des films à 60 images par seconde mais beaucoup ne peuvent dépasser les classiques 24 images par seconde. Résultat : quand vous irez voir "Un jour dans la vie de Billy Lynn", vous n'aurez, malheureusement, pas l'expérience immersive voulue par Ang Lee.

Pourquoi ce choix du "numérique immersif" ?

Le long-métrage en question, écrit par le scénariste de "Slumdog Millionaire", raconte l'histoire de Billy, un jeune soldat de 19 ans originaire du Texas, et de ses compagnons, victimes d'une violente attaque en Irak. L'administration Bush érige les survivants en héros et les fait revenir aux États-Unis pour un baroud d'honneur... avant de les renvoyer au front.

On imagine que c'est précisément pour les scènes de guerre, qui promettent donc d'être spectaculaires, et afin d'accentuer l'idée de traumatisme que le réalisateur a choisi de filmer "Un jour dans la vie de Billy Lynn" en 120 images par seconde. Des chanceux ont pu découvrir les 11 premières minutes du film dans son format original en avril au CinemaCon de Las Vegas et ils ont rapporté une sensation de proximité comparable à celle de la réalité virtuelle. Une expérience que peu d'entre nous pourrons tester ! Dommage.

 
0 commentaire - Pourquoi personne ne verra la vraie version du prochain film d'Ang Lee
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]