Pour Juliette Binoche, Depardieu est "quelqu'un qui souffre beaucoup"

Pour Juliette Binoche, Depardieu est "quelqu'un qui souffre beaucoup"©Shootpix, Abaca
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 20 mai

Cette année, c'est le film "Un beau soleil intérieur" de Claire Denis qui ouvrait la Quinzaine des réalisateurs. Un long-métrage dans lequel Juliette Binoche est quasiment de tous les plans et où elle partage une scène d'anthologie avec Gérard Depardieu. La comédienne s'est d'ailleurs confiée à 20 Minutes sur ce monstre sacré.

Souvenez-vous, en 2010, Depardieu se lâchait contre Juliette Binoche dans une interview au journal autrichien Profil, affirmant qu'elle n'était "absolument rien". Pourtant, les deux comédiens se sont finalement rabibochés puiqu'ils se donnent la réplique dans "Un beau soleil intérieur", présenté à Cannes cette année. "Il s'est énervé contre moi il y a quelques années. On s'est raccordé parce que je l'ai croisé, par hasard, dans un marché. Je suis allée vers lui en lui disant : 'Mais Gérard, qu'est-ce que je t'ai fait ? Pourquoi es-tu si méchant ?' Il a répondu : 'Je raconte n'importe quoi. Il ne faut pas faire attention.'", se remémore l'actrice.

Souvenirs de tournage

Juliette Binoche est ensuite revenue sur leur scène commune dans le film de Claire Denis : "La scène a été tournée en un jour avec le bonheur de jouer avec lui pour la première fois."

Et de souligner ce qu'elle voit aujourd'hui dans l'acteur des "Valseuses" : "Je vois que c'est quelqu'un qui souffre beaucoup. Il est fin, malgré sa corporalité. Il n'a pas peur de son féminin et il est généreux. J'ai appris plein d'histoires qu'il ne raconte pas forcément où il fait preuve de beaucoup de générosité. C'est touchant."

 
0 commentaire - Pour Juliette Binoche, Depardieu est "quelqu'un qui souffre beaucoup"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]