Patrick Timsit du rire aux larmes : Les deux facettes du comique

Patrick Timsit du rire aux larmes : Les deux facettes du comique

Stars 80 avec Patrick Timsit et Richard Anconina.

A lire aussi

publié le 22 octobre

Quelques mois après avoir exploré la Palombie avec Alain Chabat dans Sur la piste du Marsupilami, Patrick Timsit décolle vers les eighties dans Stars 80 de Frédéric Forestier et Thomas Langmann, avec son acolyte Richard Anconina. Un nouveau rôle comique pour le comédien de 53 ans, pour qui le rire n'est pas l'unique moyen d'expression.

Propulsé au box-office par Un indien dans la ville (1994) puis Pédale douce (1995), Patrick Timsit explore la face sombre de son métier dans le polar Le Cousin (1997) d'Alain Corneau. Une volonté de se réinventer qui se poursuit dans Marquise (1997) avec Sophie Marceau puis Rue des plaisirs (2002) de Patrice Leconte, fable romantique avec Laetitia Casta. La même année, Patrick Timsit confirme son désir de briser son image publique en écrivant, réalisant et interprétant Quelqu'un de bien (2002) avec José Garcia, l'histoire de deux frères séparés par la vie qui se retrouvent à cause de la maladie. Une reconversion accueillie à bras ouverts pas la critique et le public - au contraire de sa réalisation suivante, la comédie L'Américain (2006).

Discret sur les écrans depuis L'Emmerdeur (2008) de Francis Veber, Patrick Timsit retrouve sa légèreté dans Stars 80, l'histoire de deux compères mélomanes qui décident de réunir les icônes des eighties sur scène. Une aventure qui n'est pas un pur hasard puisque l'acteur est attendu dans Une chanson pour ma mère, où Sylvie Testud et lui essaieront par tous les moyens de ramener Dave chez leur mère mourante.

 
0 commentaire - Patrick Timsit du rire aux larmes : Les deux facettes du comique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]