Paranormal activity : Histoire d'un phénomène pas normal

Paranormal activity : Histoire d'un phénomène pas normal

Paranormal Activity 4

A lire aussi

publié le 29 octobre

L'histoire commence avec le désir de réaliser un film qui marquera de son empreinte le décor de la maison hantée, comme Les Dents de la mer avec l'océan ou Le Projet Blair Witch avec la forêt. Avec 13 500 dollars et sa maison comme décor, Oren Peli réalise alors Paranormal Activity. Cinq ans plus tard, le cinéaste dirige une franchise monstre et use de la formule pour conquérir le box-office.

Pourtant, le premier Paranormal Activity ne ressemblait en rien à un succès. Repéré en festival, proposé à de multiples studios, le film attire finalement l'attention de Steven Spielberg. Lorsque le film terrifie le public lors des projections tests, le studio annule le remake en développement pour le sortir avec quelques détails modifiés. Résultat : 193 millions dans le monde, près de treize fois son budget.

Plus chers mais aussi rentables, les épisodes suivants propulsent Oren Peli comme roi du "found footage" - ces films qui montrent des images censées avoir été tournées par les héros. Il reste producteur des suites, mais aussi du malin Insidious, de l'oubliable Chroniques de Chernobyl , de l'amusante série The River annulée après une saison et du futur spin-off latino de Paranormal Activity. Alors qu'il réalisera seulement son deuxième film, Area 51, sur la fameuse base où a été cachée l'alien du Nevada, sa place dans le cinéma d'horreur moderne semble définitive.

 
0 commentaire - Paranormal activity : Histoire d'un phénomène pas normal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]