On a vu Sausage Party : l'OVNI du cinéma d'animation

On a vu Sausage Party : l'OVNI du cinéma d'animation©2016 Sony Pictures Releasing GmbH, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 16 octobre

Seth Rogen a encore frappé. La rédaction d'Orange Cinéma a en effet eu l'occasion de découvrir en avant-première son dernier délire en date lors du Showeb de rentrée. Et le résultat est sans appel : "Sausage Party" est à la fois l'un des films les plus improbables, les plus osés et les plus drôles de l'année !

Né de l'imagination de Seth Rogen, Jonah Hill et Evan Goldberg, "Sausage Party" raconte les folles aventures de Frank, une saucisse rêvant de se glisser à l'intérieur de Brenda, un pain à hot dog aux formes généreuses. À leurs côtés, on retrouve également une tortilla musulmane, une taco lesbienne, ou encore une douche vaginale maléfique. Tous vivent une existence plus ou moins paisible dans les rayons d'un supermarché en rêvant du jour où ils seront choisis par un dieu - comprenez un humain - qui les emmènera loin d'ici dans le fameux "paradis", cet ailleurs où se réalisent les fantasmes les plus fous. Du moins, jusqu'au jour où Frank découvre l'affreuse vérité...

Une saucisse pas si bête

Dès les premières minutes, le ton est donné : "Sausage Party" est un savoureux condensé d'humour potache et de répliques cinglantes. Véritable OVNI du cinéma d'animation, le film enchaîne les gags à un rythme effréné et s'apparente, de prime abord, au délire de fin de soirée d'une bande de potes, en l'occurrence, celle déjà bien connue de Seth Rogen. Pourtant, derrière cette image de grand n'importe quoi hilarant et sans aucun tabou, "Sausage Party" s'impose vite comme l'un des longs-métrages les plus aboutis du Canadien. Sous couvert de cette histoire aux tenants et aboutissants toujours plus rocambolesques, le film aborde en effet de vrais sujets de fond, tels que l'acceptation de la différence, la manipulation de masse ou même le conflit israélo-palestinien. Le tout bien sûr, avec humour. Pour le politiquement correct par contre, il faudra repasser. Et c'est tant mieux.

Un film ultra-référencé

Mais au-delà d'une double-lecture particulièrement maîtrisée, "Sausage Party" est également un véritable objet de cinéma, où les clins d'oeil à l'histoire du septième art fusent à chaque séquence. Clairement destiné à un public averti, le long-métrage d'animation s'amuse, enfin, à jouer avec les genres dans sa forme, faisant tantôt basculer le spectateur dans une scène de film de guerre digne des meilleurs champs de bataille, ou en plein coeur d'un massacre que l'on croirait tiré d'un film d'horreur. En bref, "Sausage Party" semble voué à devenir culte. Et on ne vous parle pas de son ultime séquence, d'une audace rare au cinéma, et qui ne devrait pas manquer de provoquer de nombreux éclats de rire en salle. On ne peut, en tout cas, que vous conseiller de foncer découvrir le film sur grand écran à compter du 30 novembre prochain.

 
0 commentaire - On a vu Sausage Party : l'OVNI du cinéma d'animation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]