On a vu, on a aimé : Fatima, le récit poignant récompensé aux César

On a vu, on a aimé : Fatima, le récit poignant récompensé aux César©Pyramide Distribution, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 2 mars

À peine quelques jours après avoir remporté trois César dont celui du Meilleur film, Fatima fait son grand retour dans les salles obscures cette semaine. Le long-métrage réalisé par Philippe Faucon a séduit le public comme la critique, à raison, grâce à l'histoire de cette femme courageuse et aimante. C'est notre coup de coeur de la semaine et on vous explique pourquoi.

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles. Toutes deux sont sa fierté, son moteur, son inquiétude aussi. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu'il ne lui a pas été possible de dire jusque-là en français à ses filles.

Court, simple et efficace : Fatima a trouvé la recette du succès sans forcer. Grâce à la réalisation épurée de Philippe Faucon et à un jeu d'une touchante sincérité de la part des trois actrices principales, le film réussit l'exploit de porter divers messages sans tomber dans un misérabilisme pourtant pas simple à éviter. Basé sur les écrits de Fatima Elayoubi, incarné par la très sobre Soria Zeroual, le récit s'inscrit dans un réalisme que l'on est tellement plus habitué à voir qu'il ne peut que faire chaud au coeur.

Sous ses airs de documentaire, Fatima n'en demeure pas moins un film poignant, débordant d'émotion mais aussi très précieux. Ce long-métrage raconte l'histoire de beaucoup de femmes, et pas seulement de celles qui ont trouvé refuge en France ou qui ont des difficultés de compréhension. La langue n'est finalement qu'un prétexte pour montrer le décalage qui s'opère parfois entre une personne et une société à laquelle elle tente tant bien que mal de s'intégrer. Les Fatima sont de tout poil, de toute nationalité, de tout groupe social. Il suffit juste de voir plus loin pour comprendre qu'il s'agit simplement d'une mère qui se bat pour offrir un meilleur avenir à ses enfants.

On peut évidemment pointer le manque criant d'enjeux, et déplorer quelques longueurs, un comble pour un film qui ne dépasse pas 1h20, mais Fatima est avant tout une oeuvre dépourvue de clichés, et une ode au courage. Vous l'aurez compris, on vous recommande fortement, si ce n'est pas déjà fait, de profiter de cette nouvelle occasion pour le découvrir en salles dès ce mercredi 2 mars.

 
0 commentaire - On a vu, on a aimé : Fatima, le récit poignant récompensé aux César
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]