On a vu, on a aimé : American Ultra, le digne successeur de Projet X

On a vu, on a aimé : American Ultra, le digne successeur de Projet X©Metropolitan FilmExport, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 20 août

Trois ans après son seul et unique long-métrage jusqu'ici, Projet X, le réalisateur britannico-iranien, Nima Nourizadeh propose son nouvel opus. Un mélange de comédie et d'action savamment porté par Kristen Stewart et Jesse Eisenberg. American Ultra est notre coup de coeur de la semaine et on vous explique pourquoi.

Ce long-métrage est centré sur le personnage de Mike Howell dont la vie paisible et sans ambition avec sa petite amie Phoebe se retrouve soudainement chamboulée. À sa grande surprise, Il est en fait un agent dormant surentrainé dont la mémoire a été effacée. En un clin d'oeil, son passé refait surface et Mike se retrouve au milieu d'une opération gouvernementale visant à l'éliminer. Il va alors devoir faire appel à ses capacités insoupçonnées d'agent secret pour survivre.

American Ultra reprend les codes qui ont fait le succès de Projet X. Un personnage somme toute banal qui se retrouve mêlé à des événements qui le dépassent, impliquant son lot de produits stupéfiants, de personnages atypiques, et d'explosions, le tout en l'espace d'une nuit particulièrement mouvementée. Ouvertement destiné aux jeunes adultes et aux adolescents, le film n'en reste pas moins un très bon divertissement qui s'amuse des codes du genre.

Le duo formé par Kristen Stewart et Jesse Eisenberg fonctionne à merveille. Les deux acteurs dont la filmographie ne compte que très peu de films de ce registre s'en sortent avec les honneurs, parvenant à injecter suffisamment d'émotion, la parfaite dose d'humour, et l'habileté que requiert l'action dans leurs personnages respectifs. Ils sont également bien aidés par un casting solide : une Connie Britton loin de son registre habituel, un Topher Grace hilarant dans son rôle de chef de la CIA colérique, et un Bill Pullman qui profite pleinement du peu d'espace que le métrage veut bien lui laisser.

Vous l'aurez compris, American Ultra a pour but principal d'amuser et c'est très franchement réussi. Très proche d'un Seth Rogen qui a habitué le public aux comédies potaches et sanglantes, le film de Nima Nourizadeh s'est trouvé une cible toute faîte qui ne manquera certainement pas le rendez-vous dans les salles obscures, dès cette semaine.

 
0 commentaire - On a vu, on a aimé : American Ultra, le digne successeur de Projet X
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]