On a vu, on a aimé : A Bigger Splash, un film extravagant et sensuel

On a vu, on a aimé : A Bigger Splash, un film extravagant et sensuel©StudioCanal, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 6 avril

Premier film en langue anglaise de l'Italien Luca Guadagnino, réalisateur de Amore déjà avec Tilda Swinton, A Bigger Splashest une réinterprétation plus qu'un remake de La Piscine de Jacques Deray avec Alain Delon et Romy Schneider. Ce drame psychologique réunit Matthias Schoenaerts (De rouille et d'os), Dakota Johnson (Cinquante nuances de Grey), Ralph Fiennes qu'on ne présente plus et donc Tilda Swinton sur fond de "sea, sex and sun". C'est notre coup de coeur de la semaine.

Lorsque la légende du rock Marianne Lane part sur l'île méditerranéenne de Pantelleria avec Paul, son compagnon, c'est pour se reposer. Mais quand Harry, un producteur de musique iconoclaste avec qui Marianne a eu autrefois une liaison, débarque avec sa fille Pénélope, la situation se complique. Le passé qui ressurgit et beaucoup de sentiments différents vont faire voler la quiétude des vacances en éclats. Personne n'échappera à ces vacances très rock'n'roll...

Ce que l'on retient d'abord de A Bigger Splash, c'est son quator d'acteurs qui fonctionne extrêmement bien et les performances que chacun délivre. Tilda Swinton joue à la perfection cette rock star qui a perdu la voix, elle est naturelle et sublime à la fois. Le personnage de Ralph Fiennes est excentrique et exubérant, ce que le comédien retranscrit à merveille. Quant à Matthias Schoenaerts et Dakota Johnson, ils sont certes, moins expérimentés que leurs partenaires mais tout aussi justes.

Si au début du film tout paraît rose pour le couple que forment Marianne et Paul, des fissures se dévoilent avec l'arrivée de Harry et sa fille. Entrecoupant le récit de flashbacks retraçant les rencontres des différents personnages, Guadagnino nous conte des histoires d'amour sensuelles et douloureuses qui s'entremêlent. Les personnages doivent faire face à des tentations toujours plus puissantes et des pulsions d'autodestruction au fur et à mesure que le long-métrage se déroule. Dans sa dernière partie, le film change de ton, devenant plus sombre. Le soleil du début est alors remplacé par des torrents de pluie, comme un véritable écho à l'évolution des personnages.

Sur fond de crise des migrants, A Bigger Splash esquisse aussi les privilèges réservés aux stars. Et si les vacances des personnages tournent au cauchemar, le film reste hypnotisant et percutant d'un bout à l'autre. On notera aussi la beauté des paysages de cette île italienne et la bande son très rock'n'roll. À découvrir en salles dès aujourd'hui.

 
0 commentaire - On a vu, on a aimé : A Bigger Splash, un film extravagant et sensuel
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]