Nikita : 25 ans plus tard, symbole vivace du "Girl Power"

Nikita : 25 ans plus tard, symbole vivace du "Girl Power"

Nikita

A lire aussi

publié le 21 février

Nikita fête ses 25 ans cette année. Le 21 février 1990, le long-métrage de Luc Besson sortait en effet dans les salles françaises. L'histoire de cette condamnée à la perpétuité après le meurtre d'un policier et par la suite transformée en machine de guerre à la botte des services secrets est rapidement devenue culte. À l'occasion de l'anniversaire de la sortie du film, retour sur la pérennité de l'une des premières réalisations féministes emblématiques du cinéaste français.

Au-delà de ses très bons résultats au box-office (3,7 millions d'entrées en France), Nikita ouvre le bal des femmes badass portées à l'écran par Luc Besson. En effet, le cinéaste offre rarement des rôles de damoiselles en détresse à ses actrices, quel que soit leur âge. À l'image de Lucy (Scarlett Johansson), Mathilda (Natalie Portman) ou Jeanne d'Arc (Milla Jovovich), Nikita est en quelque sorte la pionnière des manieuses d'armes, en restant l'une des héroïnes les plus fragiles de sa filmographie. "Dans les années 80, tous les héros étaient des hommes et avaient 60 de tour de bras. Avec Nikita j'avais envie de montrer que les femmes ne sont pas que de petites choses fragi­les...", explique Besson.

Et pour se glisser dans la peau de ce personnage complexe, Luc Besson n'a pas offert le rôle à n'importe qui puisque c'est sa femme, Anne Parillaud, qui a hérité de la partition. Cette dernière a partagé la vie du réalisateur entre 1986 et 1991. Grâce à Nikita, l'actrice est d'ailleurs auréolée d'un César en 1991, le seul de sa carrière.

Le succès de Nikita traverse les époques et sert très souvent de référence à la place des femmes dans l'univers du film d'action tant Besson a réussi à introniser le "Girl Power" dans le genre. Trois ans après la sortie du film, le réalisateur américain John Badham mettait d'ailleurs en scène un remake intitulé Nom de code : Nina avec Bridget Fonda dans le rôle-titre. En 2010, le film inspire également une série télé éponyme de l'autre côté de l'Atlantique avec Maggie Q dans le rôle de l'agent secret. En somme, un film intemporel qui a véritablement donné une impulsion féministe au septième art !

Crédit photo : DR

 
1 commentaire - Nikita : 25 ans plus tard, symbole vivace du "Girl Power"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]