Nabil Ben Yadir (La Marche) prépare un thriller politique

Nabil Ben Yadir (La Marche) prépare un thriller politique

La Marche

A lire aussi

publié le 5 décembre

Nabil Ben Yadir, le réalisateur de La Marche , actuellement en salles, prépare un nouveau long métrage titré Dode Hoek. Si le premier film augurait déjà d'un certain penchant politique, le second confirme puisque ce thriller racontera l'histoire d'un flic raciste.

Le Belge débute sa carrière cinématographique en tant qu'acteur avant de passer derrière la caméra en signant Les Barons, un film centré sur les jeunes des quartiers et leurs rêves. Cette comédie fût d'ailleurs le plus gros succès de 2009 en Belgique. En cette année 2013, il signe son second long, La Marche, en se basant sur la véritable marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983, dite marche des beurs. Or, au vu de la date de sortie programmée quelques jours avant l'anniversaire de cet acte de solidarité sociale et du climat tout à fait similaire 30 années plus tard, on pouvait déjà présager d'une certaine prédilection du cinéaste pour les sujets politiques.

Celle-ci se voit d'ailleurs confirmée alors que le réalisateur vient d'annoncer plancher sur un film mettant en scène Jan Decleir dans la peau d'un flic raciste désireux de se lancer dans une carrière politique à Anvers en ralliant l’Extrême Droite locale. Des projets et des "valeurs" mis à mal par sa rencontre avec son fils. Le cinéaste confie à Variety : "compte tenu de ma double culture, marocaine et belge, je suis intéressé par les tensions qui existent entre les différentes cultures, ce qui est particulièrement sensible en France et en Belgique à l'heure actuelle" et ajoute que son défi à lui, concernant Dode Hoek - qui signifie "Angle Mort" - consiste à "réaliser un thriller politique innovant qui attirera les différentes communautés concernées".

Nabil Ben Yadir vient de signer un film émouvant sous la forme d'une ode à l'humanité sur fond historique certes, mais il pose également des questions quant à la solidarité sociale. Celui qui disait il y a peu, lors d'une interview au Partie du Travail Belge, "l'égalité est un chantier permanent. [...] Avant, le discours raciste était tenu par une personne qui était directement liée à l’extrême-droite et qui criait. Maintenant, le même discours se retrouve dans des partis "démocratiques", pourrait bien engendrer le prochain film polémique.

 
0 commentaire - Nabil Ben Yadir (La Marche) prépare un thriller politique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]