Miele : Jasmine Trinca, portrait d'une actrice envoûtante

Miele : Jasmine Trinca, portrait d'une actrice envoûtante

Miele

A lire aussi

publié le 26 septembre

À l'affiche cette semaine de Miele , premier long-métrage de Valeria Golino , Jasmine Trinca s'impose comme l'une des actrices italiennes les plus talentueuses de sa génération. L'occasion de revenir sur le parcours d'une comédienne encore trop méconnue en France.

Alors qu'elle se destine à devenir archéologue, Jasmine Trinca est repérée par Nanni Moretti qui la choisie pour tenir l'un des rôles principaux de La Chambre du fils en 2001. Le film remporte la Palme d'or et fait de la jeune comédienne l'un des espoirs du cinéma italien. Elle enchaîne alors Nos meilleures années (2003), Romanzo Criminale (2005) et Le Caïman (2006) pour lequel elle retrouve Moretti. En 2006 justement, elle remporte le Trophée Chopard de la révélation féminine à Cannes. Trois ans plus tard, sa prestation dans Le Rêve italien de Michele Placido lui vaut le Prix Marcello Mastroianni du meilleur jeune espoir.

Après un passage chez Bertrand Bonello pour L'Apollonide - souvenirs de la maison close en 2011, Jasmine Trinca revient sur le devant de la scène dans Miele. Largement acclamé à Cannes en mai dernier, ce drame raconte l'histoire d'Irène, une jeune femme qui, sous le nom de Miele, aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dignement en leur administrant un barbiturique puissant. Lorsqu'elle comprend que l'un de ces "clients" est en parfaite santé, elle est prête à tout pour l'empêcher de se suicider. Sous le regard sensible de Valeria Golino, Jasmine Trinca crève l'écran et fait de Miele un personnage fort et fascinant. Miele est actuellement à en salles.

 
0 commentaire - Miele : Jasmine Trinca, portrait d'une actrice envoûtante
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]