Mélanie Thierry l'imprévisible : Pourquoi c'est une actrice à part

Mélanie Thierry l'imprévisible : Pourquoi c'est une actrice à part

Mélanie Thierry

A lire aussi

publié le 21 novembre

César du meilleur espoir à presque 30 ans et plus de 10 ans de carrière, passée par Hollywood dans ce qui restera un désastre enflammé, Mélanie Thierry a un tableau de chasse peu classique, délicieusement absurde, curieusement équilibré et parfaitement imprévisible.

En l'espace de quelques années, elle s'envole vers les premiers rôles des superproductions, portée par ses yeux venus d'ailleurs et sa beauté diaphane. En 2007, elle enchaîne trois rôles similaires dans les superproductions Chrysalis avec Albert Dupontel et Largo Winch avec Tomer Sisley, puis une escale hollywoodienne dans le Babylon A.D. de Kassovitz. Après ce four critique et public, retour au bercail auprès des auteurs chéris du cinéma français, Bertrand Tavernier (La Princesse de Montpensier) et André Téchiné (Impardonnables), avec un désir de porter des premiers films (Le Dernier pour la route, Ombline).

En 2011, le documentaire Fucking Kassovitz libère le monstre avec une plongée dans le cauchemar de Babylon A.D. Hasard ou destin, Mélanie Thierry annonce quelques mois plus tard qu'elle reviendra à Hollywood dans Zero Theorem de Terry Gilliam, suivi du prochain film de Denys Arcand. En attendant, elle est au cœur de la comédie dramatique Comme des frères avec Nicolas Duvauchelle, François-Xavier Demaison et Pierre Niney, en salles cette semaine.

 
0 commentaire - Mélanie Thierry l'imprévisible : Pourquoi c'est une actrice à part
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]