Mathieu Kassovitz, ombre et lumière

Mathieu Kassovitz, ombre et lumière

Mathieu Kassovitz, personnage controversé

A lire aussi

publié le 3 septembre

Personnage imprévisible, Mathieu Kassovitz est à l'affiche du film Le Guetteur de Michele Placido . Une actualité qui tranche avec les nombreuses polémiques dont il a fait l'objet ces derniers mois...

Finalement, c'est dans ce domaine-là qu'il est le plus à l'aise. Mercredi prochain, Mathieu Kassovitz retrouve le chemin des salles obscures aux côtés de Daniel Auteuil et d'Olivier Gourmet dans un rôle de tireur d'élite. Une prestation convaincante qui confirme tout son talent. De Munich de Steven Spielberg au Fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet , Kassovitz a souvent baigné dans la lumière du succès.

Mais, ces derniers mois, c'est plutôt la face sombre du personnage qui a fait l'actualité. En novembre 2011, Kassovitz fait la promo de son film L'Ordre et la Morale qu'il a réalisé et produit. Un film au sujet polémique (sur les Kanaks) qui s'est soldé par un gros échec commercial (151 000 entrées seulement). Irrité, il a alors multiplié les déclarations salées sur son compte Twitter. Ses cœurs de cible : la cérémonie des César (« c'est mortuaire »), le cinéma français (« une partouze artistico-commerciale ») ou les politiques (« Nadine Morano, je vous trouve très conne »). Sans compter ses nombreux commentaires sur l'actualité qui déclenchent à chaque fois des longues discussions sur les réseaux sociaux.

Homme entier, Mathieu Kassovitz s'exprime donc en public comme devant une caméra, avec spontanéité. Nous, on préfère l'entendre derrière un écran !

 
0 commentaire - Mathieu Kassovitz, ombre et lumière
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]