Les tueurs à gages au cinéma : humain ou sans cœur ?

Les tueurs à gages au cinéma : humain ou sans cœur ?

Matthew McConaughey dans Killer Joe

A lire aussi

publié le 7 septembre

Archétype récurrent du cinéma, le tueur à gages peut adopter différents profils à l’instar du personnage de Matthew McConaughey dans Killer Joe. Focus sur un « métier » pas comme les autres.

Killer Joe est un homme sans pitié, attiré par l'appât du gain. Mais, lorsqu’il se retrouve dans une situation plus intime, comme face à la charmante Dottie, le tueur à gages change de visage et devient plus humain. A l’image de cette interprétation réussie signée Matthew McConaughey, le personnage du tueur à gages est difficile à décrypter. En fait, durant toute l’histoire du cinéma, plusieurs catégories émergent.

- Au service de sa majesté : humain. Ces tueurs sont engagés par les services secrets d’un Etat afin de se « débarrasser » de l’ennemi. On peut citer les personnages de James Bond ou Jason Bourne, par exemple.

- A son propre compte : sans cœur. Ces tueurs sont froids et aiment le sang, comme Charles Bronson dans Le Flingueur, ou Michael Caine dans Get Carter. Ils agissent souvent dans le silence, comme Javier Bardem dans No Country for Old Men des frères Coen, et ne se fixent pas de limites.

- Les repentis (ou presque) : humain et sans cœur. Ces tueurs ont aimé leur « métier » mais ils veulent (ou ont réussi à) changer de voie. De quoi les aimer autant que les haïr pour leur passé. C’est le cas de George Clooney dans Confessions d’un homme dangereux, Bruce Willis dans Mon Voisin le tueur 2 ou Colin Farrell dans Bons Baisers de Bruges. Et Killer Joe ? A découvrir en salles…

 
0 commentaire - Les tueurs à gages au cinéma : humain ou sans cœur ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]