Les super-héros sont-ils fascistes ?

Les super-héros sont-ils fascistes ?©Marvel, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 9 novembre

Alors que les productions super-héroïques sont reines à Hollywood, plusieurs voix s'élèvent contre certains héros jugés fascistes. Joss Whedon, le réalisateur des deux premiers Avengers, a récemment fait part de sa vision concernant les super-héros.

Il a été un temps le grand manitou de l'univers Marvel avant de passer la main suite à la production épuisante d'"Avengers : L'ère d'Ultron", mais Joss Whedon ne cultive pas pour autant le culte du super-héros. Alors qu'il réalisait une séance de questions-réponses sur Tumblr, le réalisateur a été interrogé par un internaute sur la corrélation entre les films de super-héros et la montée des régimes autoritaires à travers le monde.

Trouver un juste milieu

Voici sa réponse : "Je crois que vous mettez le doigt sur un sujet qui me gêne depuis des années, c'était le conflit principal dans 'Ultron'. Les histoires de super-héros sont, à un certain niveau, fascistes. Je les aime quand même, mais vous noterez que, si j'aime l'idée de l'être humain qui se surpasse, je déteste l'idée qu'un petit groupe se considère meilleur que les autres et dirige le peuple. C'est pourquoi Buffy (Whedon est le créateur de la série, ndlr) partage son pouvoir à la fin du show. Pour mettre fin aux mythes occidentaux et créer des histoires qui célèbrent la communauté." Puis d'ajouter : "Mais je veux encore réaliser des westerns. Et des films de super-héros. J'espère que la tension entre ces vues opposées empêchera mon travail de devenir polémique."

L'opinion de McTiernan et Gibson

D'autres cinéastes vont encore plus loin que Joss Whedon, affirmant que les films de super-héros sont dangereux. Dans les colonnes de Première, John McTiernan déclarait ainsi : "Le culte de l'hyper-masculinité américaine est l'une des pires choses qui soient arrivées au monde durant les cinquante dernières années. Des centaines de milliers de personnes sont mortes à cause de cette illusion débile. Donc comment est-il possible de regarder un film qui s'appelle Captain America ?"

De son côté, Mel Gibson a récemment évoqué la violence gratuite dans les productions actuelles, parlant de "violence sans conscience" dans une interview pour le Washington Post. "Regardez les films Marvel, ils sont plus violents que tout ce que j'ai fait mais (dans mes films), vous en avez quelque chose à foutre des personnages, ce qui fait que ça a du sens. C'est tout ce que je dirai", a-t-il confié.

 
0 commentaire - Les super-héros sont-ils fascistes ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]