Les producteurs de cinéma menottent le streaming français

Les producteurs de cinéma menottent le streaming français

Pirates des Caraïbes

publié le 1 décembre

Jeudi dernier, le tribunal de grande instance de Paris à ordonné le blocage de seize sites de streaming utilisés par les internautes français. Une mise à mort orchestrée par des producteurs et des distributeurs de cinéma. 

Adieu Allostreaming, Alloshowtv, Dpstream et bien d'autres. Des syndicats de producteurs et de distributeurs ont obtenu que la justice française fasse bloquer ces sites auprès des fournisseurs. Ceux-ci doivent en effet empêcher "l'accès par tout moyen efficace et notamment par le blocage" aux sites. Quant aux moteurs de recherche tels que Google ou Yahoo!, ils devront "prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d’empêcher sur leurs services l'apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l'une de ses pages" confie l'AFP. 

Une réprimande organisée par l'Association des producteurs de cinéma, le fédération nationale des distributeurs de films, le syndicat des éditeurs de vidéo numérique, l'Union des producteurs de films et le Syndicat des producteurs indépendants, à l'unisson.

Si le fondateur de la Quadrature du Net, organisation de défense des droits des internautes, Félix Tréguer, estime qu'il s'agit en réalité d'une forme de "censure privée qui se développe partout sur Internet et mine les droits fondamentaux" comme il le confie à 20 Minutes, le tribunal, quant à lui, parle de sites dédiés "à la représentation d’œuvres audiovisuelles sans le consentement des auteurs", et allant de ce fait, à l'encontre du droit d'auteur. En somme : droit des internautes contre droit d'auteur.

Cet ensemble de mesures sera mis en oeuvre dans "les 15 jours à compter de la signification de la présente décision et pendant une durée de 12 mois à compter de la mise en place des mesures" rapporte l'AFP. Néanmoins, le porte-parole de la Quadrature du net, Jérémie Zimmermann, explique à 20 Minutes qu'aucune de ces mesures n'est "efficace à 100%". 

 
0 commentaire - Les producteurs de cinéma menottent le streaming français
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]