Les légendes urbaines au cinéma, une longue tradition

Les légendes urbaines au cinéma, une longue tradition

Quand les légendes envahissent l'écran...

A lire aussi

publié le 3 septembre

Avec The Secret, le Français Pascal Laugier a réalisé un thriller passionnant qui montre comment une légende urbaine peut parasiter des êtres humains. Une recette qui a souvent fonctionné.

Durant notre enfance ou même plus tard, nous avons vécu des moments où, entre amis, nous propagions des rumeurs effrayantes sur une personne ou un lieu hanté. Dans The Secret, Jessica Biel , alias Julia, va vivre une expérience grandeur nature à partir d'une légende urbaine. Dans la petite ville austère de Cold Rock, la rumeur se propage autour d'un être terrifiant, le Tall Man, qui kidnappe des enfants depuis plusieurs années sans laisser de trace.

Les légendes urbaines au cinéma ont toujours fasciné les réalisateurs. Dès 1984, dans le film incontournable Gremlins , le réalisateur Joe Dante reprend à son compte une légende urbaine qui émane de la réalité (durant la Seconde Guerre Mondiale, l'aéronautique britannique accusait le gremlin d'être responsable des accidents dont étaient victimes les pilotes de chasse). Dans les années 90, la trilogie Urban Legend propulse ce sous-genre dans la lumière. Ces films mettent en scène des légendes sanglantes qui se concrétisent dans la réalité. Enfin, impossible de passer à côté du film The Ring qui a été un grand succès en 2002 (tout comme la première version japonaise, Ring ). Cette malédiction de la cassette maudite - qui foudroie ceux et celles qui la visionnent – a effrayé plus d'un spectateur. Cela devrait être encore le cas avec The Secret !

 
0 commentaire - Les légendes urbaines au cinéma, une longue tradition
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]