Les âmes de papiers : la révélation Stéphane Guillon

Les âmes de papiers : la révélation Stéphane Guillon

Les âmes papier

A lire aussi

publié le 27 décembre

Ce mercredi 25 décembre, sortait un petit bijoux signé Vincent Lannoo, Les âmes de papier. Ce sixième long-métrage, porté par l'acteur et humoriste Stéphane Guillon, fait office de véritable conte de Noël en cette période de fêtes.

Le film met en scène Julie Gayet, Jonathan Zaccaï, Pierre Richard et donc Stéphane Guillon, un casting surprenant mais efficace. Tous racontent l'histoire de Paul, un écrivain d'oraisons funèbres, d'Emma, une veuve venue le voir pour qu'il raconte son mari disparu à son fils de 8 ans, et de leur histoire d'amour, de souvenir et d'enfance. Si, mine de rien, Stéphane Guillon n'en est pas à ses premiers pas au cinéma, Les âmes de papier le révèle véritablement en tant qu'acteur. Le scénariste François Uzan confie lors d'une interview à RFI : "Il est surprenant dans le rôle de Paul. Il nous a beaucoup surpris. On avait une image de Stéphane Guillon mais c'est un autre Stéphane Guillon qu'on voit à l'écran".

En effet, apparaît à l'écran un acteur doux et émouvant, à l'opposé de son image publique sarcastique. La révélation Guillon a lieu également pour Pierre Richard, 79 ans et plus de 70 films à son actif. L'homme confie ainsi à Uzan : "Depuis mes films avec Gérard Depardieu, je n'avais pas eu autant de plaisir à composer un duo". En effet, entre eux deux eut lieu "une vraie rencontre" et sur le tournage "ils se sont très bien entendus pour vanner les gens tels que le réalisateur et le scénariste, entre autres. [...] C'étaient des enfants. [...] Résultat :  la complicité qu'il y a eu entre les deux se voit très bien à l'écran. La chaleur qui se dégage de leur duo vient de cette vraie rencontre humaine".

Bien loin de ses tonitruantes chroniques dans Fallait pas l'inviter sur Canal+, Stéphane Guillon se révèle ici sous un jour nouveau. On découvre en effet un homme touchant qui porte un film attendrissant mais pas seulement. Tout comme Guillon, Les âmes de papiers mélange les genres entre comédie, drame et fantastique, un métissage cinématographique qu'il doit à son réalisateur.

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Les âmes de papiers : la révélation Stéphane Guillon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]