Le Loup de Wall Street : l'article de 1991 cité dans le film, republié à nouveau

Le Loup de Wall Street : l'article de 1991 cité dans le film, republié à nouveau

Le Loup de Wall street

A lire aussi

publié le 2 janvier

Une semaine après sa sortie, Le Loup de Wall Street continue de faire parler de lui : entre deux polémiques, le magazine Forbes ressort un article de 1991 mentionné dans le film.

Rappelons-le, le dernier Martin Scorsese retrace les déboires de Jordan Belfort, un trader frauduleux qui opéra durant les années 1990. Or, une des séquences met en scène le courtier, interprété par Leonardo DiCaprio, piquant une colère contre un journaliste de Forbes lui ayant consacré une violente diatribe. Il s'avère que cet article, signé Roula Khalef et publié le 14 octobre 1991, a bel et bien existé. Aujourd'hui Forbes le publie à nouveau.

À l'époque, si le journaliste ne titrait par "Le Loup de Wall Street" comme l'indique le film, il restait très critique vis à vis de celui qu'il appelait "le Robin des Bois dégénéré". Débutant son papier sur les propos du trader ("J'étais très talentueux. [...] Mais les marges étaient trop petites"), il poursuit en expliquant la démarche de "l'homme d'affaires" : "Cherchant un produit avec plus de graisse en lui, Belfort fonde les stocks. Steaks, stocks - Du point de vue d'un vendeur bousculant, quelle est la différence ? Aujourd'hui, Stratton Oakmont, la société de courtage âgée de deux ans de Belfort, opérant à partir de Lake Success, à New York, est spécialisée dans la promotion d'actions risquées pour les investisseurs crédules. Et, tandis que le produit est aussi périssable que la viande et le poisson, les marges apparaissent comme énormes". Plus loin il ajoute : "La bande de sales gosses de Belfort l'a rapidement idolâtré". Et de clore son reportage en présageant : "À l'allure où les choses vont, Belfort va avoir besoin de l'aide de tous les clients ruinés de la Statton Okamont.

En réalité, l'article de Roula Khalaf s’avérait visionnaire : sept années plus tard, Jordan Belfort fut condamné à 22 mois de prison pour détournement de fonds et blanchiment. Aujourd'hui, le journaliste ne travaille plus pour Forbes et occupe le poste de chef du service étranger au Financial Times. 

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Le Loup de Wall Street : l'article de 1991 cité dans le film, republié à nouveau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]