Le Livre de la Jungle: Lambert Wilson, Leïla Bekhti et Eddy Mitchell se confient

Le Livre de la Jungle: Lambert Wilson, Leïla Bekhti et Eddy Mitchell se confient©Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved., DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 13 avril

Lundi après-midi, nous nous sommes rendus à la conférence de presse de trois des voix françaises (Lambert Wilson, Eddy Mitchell et Leïla Bekhti) du Livre de la Jungle de Jon Favreau en salles ce mercredi. Compte-rendu.

Cette nouvelle version du Livre de la Jungle, toujours produite par Disney, est une sorte de remake de la version animée de l'histoire sortie en 1967. Dans ce film en live-action, Lambert Wilson prête sa voix à l'ours Baloo, Eddy Mitchell est le Roi Louie et Leïla Bekhti le serpent Kaa. Les acteurs ont d'abord été interrogés sur leurs souvenirs du dessin animé. Pour Eddy Mitchell, les souvenirs sont excellents, il explique d'ailleurs : "Si j'ai fait cette participation, c'est en hommage quelque part à Louis Prima [ndlr : la voix originale du Roi Louie] parce que c'était quand même extraordinaire". Il précise tout de même : "Je n'en suis pas à son niveau dans ma performance parce que la chanson c'est pas ma tonalité, elle est en dessous". Lambert Wilson, lui, était dans la salle en 67 parce qu'il "était très friand de Disney" même si le film n'est pas son dessin animé préféré de la firme. Quant à Leïla Bekhti, ce qui l'a marquée, ce sont les chansons qu'elle écoute encore aujourd'hui. À ce propos elle déclare : "C'était une joie d'entendre Eddy et Lambert les chanter". La comédienne qui n'a pas de scène chantée dans le film avoue : "Très sincèrement, ça m'aurait vraiment amusé". Mais pas de regret pour la jeune femme qui reconnaît ne pas avoir le même talent que ses partenaires pour pousser la chansonnette avant d'ajouter : "J'ai été très heureuse de pouvoir faire Kaa et jouer avec ma voix".

La question de la liberté laissée aux acteurs pour composer leurs personnages a ensuite été soulevée. Avaient-ils véritablement une marche de manoeuvre ? Pas selon Mitchell qui répond : "Il n'y avait pas de liberté, il fallait se coller à la tonalité de l'original donc en l'occurrence il s'agit de Christopher Walken qui est un bon comédien, un excellent danseur mais chanteur... c'est autre chose donc il l'avait fait à sa façon". Rappelons en effet que le long-métrage nous vient des États-Unis où ce sont d'autres stars qui se sont occupées du doublage, il fallait donc leur rester fidèle. En VO, c'est Bill Murray qui prêtre sa voix à Baloo. Lambert Wilson explique d'ailleurs que "Bill Murray a interprété la chanson d'une façon très particulière et j'ai trouvé que c'était tellement génial que j'ai vraiment collé à sa proposition, qui était un peu folk, rocky, un peu déjanté". Bekhti a également suivi la voix de Scarlett Johansson mais précise : "Il y a une équipe derrière, on ne fait rien tout seul, c'est aussi une direction d'acteur, on a des personnes qui nous dirigent".

Interrogé sur son personnage, Mitchell rappelle qu'il s'est basé sur Walken : "Il y avait des intentions totalement extraordinaires, qui sont peut-être dûes au metteur en scène d'ailleurs, mais qui ont fait de ce personnage du roi de la jungle, du Roi Louie, un personnage qui n'a rien à voir avec le dessin animé, c'est-à-dire que le type là c'est un mafieux, c'est un gangster et donc Christopher Walken a très très bien interprété ce personnage". Quant à Wilson, il avoue que lorsque Disney l'a contacté pour doubler un personnage, il pensait qu'il s'agirait de Bagheera qu'il trouvait un peu "dark". Au final, il est l'ours Baloo qu'il trouve "irrésistible". De son côté, Leïla Bekhti déclare que pour bien jouer Kaa, "il fallait être à la fois sensuelle et maternelle". Les questions se sont ensuite portées sur le travail de doubleur en tant que tel. Toujours selon l'actrice : "On se sent plus libre, le fait de ne jouer qu'avec sa voix, on se permet de faire beaucoup plus de choses (...) on peut s'amuser et c'est pour ça que j'adore faire du doublage". Lambert Wilson quant à lui explique : "On se sent un peu investi d'une mission, on sait qu'il va y avoir une génération entière d'enfants qui vont écouter ça très quotidiennement, très sérieusement et donc il ne faut pas râter cette opportunité car ce Baloo là, il va marquer pendant cinq ans des gens qui vont grandir avec".

Au final, il y a assez peu de chansons dans le long-métrage de Jon Favreau. Les comédiens le regrettent-ils ? "Bien sûr, ce n'est pas ce que je fais le plus mal", plaisante Eddy Mitchell. Un regret que partage également Lambert Wilson. Le mot de la fin revient quant à lui à Leila Bekhti sur le film en lui-même : "Je l'ai découvert hier, déjà il y a un gros changement, c'est que ce n'est pas un dessin animé, c'est un film, du coup tout est intensifié donc les émotions sont quadruplées. Moi, j'ai pleuré, j'ai ri, j'ai chanté, c'est un grand film de cinéma". À découvrir en salles dès aujourd'hui.

 
0 commentaire - Le Livre de la Jungle: Lambert Wilson, Leïla Bekhti et Eddy Mitchell se confient
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]