La Belle saison : la réalisatrice répond au maire FN qui a censuré l'affiche

La Belle saison : la réalisatrice répond au maire FN qui a censuré l'affiche©DR, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 21 septembre

La semaine dernière, La Belle saison, nouveau film de Catherine Corsini, était au coeur d'une petite tempête médiatique. Non pas pour son sujet léger, ni pour des déclarations qu'auraient faîtes ses deux actrices principales mais... pour son affiche. Le maire étiqueté FN de la commune de Camaret-sur-Aigues dans le Vaucluse a tout bonnement décidé de faire censurer cette affiche. Quelques jours après la polémique, la réalisatrice offre son droit de réponse au bourgmestre.

"Cachez ce sein que je ne saurais voir", commence Catherine Corsini dans sa lettre ouverte, citant Le Tartuffe de Molière pour réagir à l'attitude du maire de la ville. Elle poursuit : "À vous en croire, Monsieur Philippe de Beauregard, on devrait rhabiller les statues de nues, mettre un voile sur les peintures de Courbet, Manet, Renoir et de tous les peintres qui ont su croquer la nudité avec réalisme. [...] Pourtant, la nudité dans l'art est apparue dès les premiers dessins de l'époque préhistorique. La nudité féminine était là, bien avant l'apparition de la religion chrétienne, symbole de fertilité, d'érotisme, et symbole de la famille."

Convoquant ainsi la validité artistique de son oeuvre dans laquelle Izia Higelin et Cécile de France partagent une romance, la cinéaste espère faire comprendre que "ce qu'on voit dans La Belle saison, c'est la nudité des corps, dans leur liberté, dans leur beauté et dans leur insouciance face au désir, ce sont les visages, les rires, les sourires de deux femmes qui évoquent l'appétit de la vie." Corsini parle clairement de censure de son film et ajoute que : "Ce procès d'intention pourrait faire sourire, tant ni le film en salles depuis des semaines, ni l'affiche placardée dans toute la France n'ont suscité de polémique. Mais vous n'en êtes pas resté aux mots et vous avez fait retirer l'affiche de votre mairie et de votre site internet, ce qui constitue un acte autoritaire, intolérable."

La Belle saison, dont nous vous faisions l'éloge il y a quelques semaines, est effectivement en salles depuis le 19 août dernier et a déjà attiré plus de 260.000 spectateurs à ce jour. Il a également reçu le soutien de la Ministre de la Culture Fleur Pellerin, qui parle de son côté de "censure honteuse" pour qualifier la décision du maire. Toujours est-il que le long-métrage a été choisi aux côtés de quatre autres candidats potentiels pour représenter la France aux Oscars, et s'il remportait les suffrages, il s'agirait tout de même d'un joli pied de nez.

 
0 commentaire - La Belle saison : la réalisatrice répond au maire FN qui a censuré l'affiche
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]