La Belle et la Bête en 3 détails ensorcelant du teaser

La Belle et la Bête en 3 détails ensorcelant du teaser©Disney, DR
A lire aussi

Roxane Mansano, publié le 24 mai

Le château de la Bête ouvre enfin ses portes ! L'adaptation en décors réels du conte La Belle et la Bête produite par Disney vient en effet de dévoiler son premier teaser ce lundi 23 mai 2016. Bonne nouvelle : les premières images sont féériques et la magie opère toujours autant.

Ce film live action, réalisé par Bill Condon et dont la sortie est prévue le 29 mars 2017, réadapte le long-métrage d'animation de 1991.

Le casting comprend notamment Emma Watson, dans le rôle de Belle, Dan Stevens, dans celui de La Bête et Luke Evans en égocentrique Gaston. Si le teaser ne lève pas le voile sur l'aspect physique des personnages, il y a tout de même trois petite choses à retenir.
La mélodie Dès que les premières notes de musique retentissent, on replonge en enfance. Les frissons envahissent le corps et les poils s'hérissent. De peur ? Non, plutôt de nostalgie. Pour les inconditionnels, impossible de ne pas reconnaître la mélodie. Comme un enchantement et tout doucement, elle accompagne les images qui se devinent au fur et à mesure, avant de monter en puissance. La musique est signée Alan Menken, c'est lui qui avait composé les chansons originales du film d'animation de Disney. Une BO qui avait d'ailleurs été récompensée lors de la 64ème cérémonie des Oscars en 1991. L'air que l'on entend correspond au prologue du dessin animé, laissant place ensuite à quelques notes de la chanson "Histoire Éternelle".

Les acolytes Lumière et Big BenLe célèbre duo est bien présent dans ce teaser, non pas physiquement mais vocalement ! A travers, les quelques lignes de dialogues prononcées, "Regarde. Une fille. Je vois bien que c'est une fille...", aucun doute ne subsiste. Il s'agit de Lumière et de Big Ben. Ewan McGregor prête sa voix à l'intrépide chandelier, Lumière. Ian McKellen, quant à lui, double le peu courageux Big Ben, transformé en horloge à pendule.

L'esthétismeConformes au film d'animation de 1991, la beauté et la ressemblance de ces premières images ne sont pas un hasard. Mélangeant l'âge d'or du château et ce qu'il en advient après la malédiction, en passant par des couleurs vives à l'obscurité... Esthétiquement, le long-métrage est très prometteur. Cerise sur le gâteau, la fin de cette très courte vidéo laisse entrevoir Emma Watson, découvrant la célèbre rose... De quoi nous faire trépigner d'impatience !

 
0 commentaire - La Belle et la Bête en 3 détails ensorcelant du teaser
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]