Jumanji : la suite va-t-elle ruiner tous nos souvenirs d'enfance ?

Jumanji : la suite va-t-elle ruiner tous nos souvenirs d'enfance ?©Sony Pictures, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 29 septembre

Depuis l'annonce du projet fin 2012, le "Jumanji" nouvelle génération dirigé par Jake Kasdan ne fait pas franchement l'unanimité. Et chaque nouvel indice quant à la teneur du film ne fait qu'empirer les choses. Au point de se demander si cette suite peut encore vraiment avoir une chance de séduire les fans de l'original.

Si le projet avait déjà de quoi en laisser plus d'un sceptique, la première photo du long-métrage dévoilée la semaine dernière a provoqué un véritable tollé sur la toile. En cause, la tenue exagérément courte et sexy de Karen Gillan, qui offre un premier aperçu du film à mille lieues de l'esprit de l'histoire portée par Robin Williams en 1995. Et les mauvaises nouvelles s'enchaînent alors qu'un journaliste de Mashable a révélé, il y a quelques jours, des détails toujours aussi peu enthousiasmants au sujet de l'intrigue de ce "Jumanji" version 2017.

Le jeu de société culte au placard

Si l'annonce faîte par Dwayne Johnson que ce nouvel opus serait une suite et non un remake avait un peu soulagé les fans, c'était sans compter sur la manière dont le récit se poursuivrait. En effet, plus question ici du fameux jeu de société en bois sculpté, pourtant emblématique du film d'origine, mais d'un jeu vidéo. Le scénario, coécrit par Scott Rosenberg et Jeff Pinkner, racontera ainsi l'histoire de quatre lycéens (campés par Alex Wolff, Morgan Turner, Madison Iseman et Darius Blain) jouant à un jeu vidéo baptisé Jumanji, et dans lequel ils se retrouveront propulsés malgré eux, prenant alors l'apparence de leurs avatars − incarnés par Dwayne Johnson, Jack Black, Karen Gillan et Kevin Hart. Un pitch radicalement différent de son prédécesseur en somme.

Conquérir un nouveau public

Si il y a donc assez peu de chance a priori que cette nouvelle version réussisse à séduire les nostalgiques du film culte de leur enfance, celle-ci semble en réalité miser sur un autre type de public. En prenant un virage aussi abrupte par rapport à sa source d'inspiration, ce "Jumanji" 2.0 donne, en effet, l'impression de ne pas chercher à s'attirer les faveurs des fans de la première heure, mais plutôt de cibler une toute nouvelle génération de spectateurs : la fameuse "génération connectée". À ce titre, la présence de l'ultra populaire Dwayne Johnson au générique n'est d'ailleurs pas un hasard, lui qui s'impose désormais comme la nouvelle star cool et badass incontournable du cinéma d'action et des réseaux sociaux.

Pour résumer, si vous avez grandi en vous délectant des aventures de Robin Williams et de la toute jeune Kirsten Dunst, il sera sans doute préférable de fuir les salles obscures le 2 août 2017 pour espérer garder un peu de la magie de votre enfance.

 
0 commentaire - Jumanji : la suite va-t-elle ruiner tous nos souvenirs d'enfance ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]