Julien Doré : "Je n'ai jamais vu un seul Star Wars de ma vie"

Julien Doré : "Je n'ai jamais vu un seul Star Wars de ma vie"©Tony Barson, Getty Images
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 19 décembre

Invité par nos confrères d'Allociné à l'occasion de la sortie du clip de Sublime & Silence, son nouveau single, Julien Doré est revenu sur ses goûts en matière de cinéma, révélant notamment ne jamais avoir vu un seul film Star Wars.

Alors que des millions de fans se pressent actuellement dans les salles obscures pour découvrir "Rogue One : A Star Wars Story", le premier spin-off de la saga intergalactique créée par George Lucas, Julien Doré lui, n'a que faire de cette nouvelle aventure spatiale suivant l'escadron rebelle chargé de dérober les plans de l'Étoile de la Mort. De son propre aveu, il n'a en réalité jamais trouvé la motivation pour se plonger dans la franchise à succès. Il explique ainsi : "Je n'ai jamais vu de ma vie un seul Star Wars. Ce n'est pas parce que je n'aime pas, peut-être que je tomberais fou amoureux de ces films-là, mais parce qu'en fait j'ai un problème psychologique qui fait que je n'arrive pas à me lancer dans un process qui va être long. Pareil pour Le Seigneur des anneaux ou 'Game of Thrones', ça me paraît tellement dense..."

Une cinéphilie très éclectique

S'il ne compte donc pas parmi les passionnés de sabre laser, Julien Doré s'intéresse toutefois de près au septième art et témoigne de goûts plutôt variés en la matière. Interrogé sur "un film méconnu qu'il aimerait faire découvrir", le chanteur du Lac cite un documentaire de Christian Philibert, "Les 4 saisons d'Espigoule", dont il apprécie notamment la dimension "très familiale" et qui lui rappelle sa région d'origine, le Sud-Est. "Du génie", commente-t-il simplement. Dans un style radicalement différent, l'artiste évoque également son admiration pour les films de Will Ferrell, qui proposent un type de comédie qu'il aimerait pouvoir retrouver dans le cinéma hexagonal.

Julien Doré s'est par ailleurs confié sur son tout premier souvenir de cinéma : "L'Ours" qui a valu à Jean-Jacques Annaud le César du meilleur réalisateur en 1989, après avoir rassemblé plus de 9 millions de spectateurs en salle.

Un classique qui l'a marqué à double titre : "Mon premier souvenir de cinéma, je pense que c'est quand mes parents ont pu avoir le décodeur Canal+ et qu'on a regardé ensemble le premier film diffusé ce jour-là. C'était 'L'Ours'. C'est un souvenir particulier parce que c'est le premier film qu'on regardait en famille donc c'était un moment assez symbolique, et puis j'ai aussi le souvenir d'un film dur qui m'avait fait pleurer."

 
2 commentaires - Julien Doré : "Je n'ai jamais vu un seul Star Wars de ma vie"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]