James Gunn prend la défense des films de super-héros

James Gunn prend la défense des films de super-héros

James Gunn

A lire aussi

publié le 24 février

La division entre blockbusters et films plus sérieux est plus que jamais vivace cette semaine. Après Alejandro González Inárritu et David Cronenberg ces derniers mois, ce sont Jack Black et Dan Gilroy qui taclent le genre des super-héros. Des piques que James Gunn, le réalisateur des Gardiens de la Galaxie, n'a pas voulu esquiver, mais plutôt réfuter en expliquant que la passion dans la mise en scène de l'un ou de l'autre était la même.

Ce week-end, durant la cérémonie des Oscars, Jack Black, au détour d'une blague au cours du numéro d'introduction du maître de cérémonie, Neil Patrick Harris, en a profité pour glisser un petit mot à Hollywood et sa production à foison de super-héros. Rien de bien méchant et l'histoire aurait même pu s'arrêter là si Dan Gilroy, le réalisateur de Night Call, n'y avait pas ajouté son grain de sel. En effet, à l'occasion des Independent Spirit Awards, le cinéaste a expliqué à ses invités qu'ils avaient survécu à un "tsunami de films de super-héros". Une phrase que n'a pas vraiment apprécié James Gunn.

"Je n'ai pas trouvé la blague de Jack Black offensante", a-t-il commencé pour tempérer la petite boutade de l'acteur. En revanche, les commentaires de Gilroy étaient nettement moins du goût du cinéaste. "Si vous pensez que les gens qui font des films de super-héros sont débiles, venez nous le dire en face. Mais, en tant que réalisateur indépendant ou 'sérieux', si vous pensez que vous mettez plus d'amour dans vos personnages que les frères Russo dans Captain America, Joss Whedon avec Hulk ou même moi avec un raton-laveur qui parle, vous vous trompez, tout simplement", a-t-il lancé visiblement très touché personnellement par ce commentaire. Il soulève même l'ironie de cette déclaration de la bouche d'un homme "marié à quelqu'un qui a joué dans deux films Thor (Rene Russo)".

La rupture entre les deux genres à l'heure ou Warner, Marvel, Fox et Sony prévoient une véritable flopée de films de super-héros jusqu'en 2020 est définitivement consommée. En revanche, pas vraiment de quoi empêcher de dormir celui qui prépare actuellement Les Gardiens de la Galaxie 2, dont la sortie est fixée au 2 mai 2016.

Crédit photo : The Walt Disney Company France

 
0 commentaire - James Gunn prend la défense des films de super-héros
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]