J.J. Abrams, ce héros

J.J. Abrams, ce héros

J.J. Abrams

A lire aussi

publié le 10 juin

Cinéaste culte de toute une génération, J.J. Abrams s’est rapidement imposé comme le roi de la SF à Hollywood. L’essence de sa filmographie se reflète dans un style unique, subtilement combiné à des clins d’œil qu’il a l’habitude de faire aux codes fondamentaux du genre. Très marqué par Steven Spielberg , il confie volontiers qu’E.T. l’extra-terrestre figure en tête des œuvres de référence qui l’inspirent.

Aujourd’hui, c’est à une autre œuvre qu’il choisit de rendre hommage, en poursuivant son adaptation cinématographique de la saga culte Star Trek. Lui-même fan de la série de Gene Roddenberry , J.J. Abrams connaît la marche à suivre pour retranscrire parfaitement l’univers du show et signe, avec Star Trek Into Darnkness (2013), une nouvelle épopée fantastique immanquable. Ayant fait ses armes de réalisateur à la télévision avec la série d’espionnage Alias (2001), c’est Lost les disparus qui le propulse véritablement sur le devant de la scène, dès 2004. Fort du succès inégalé de cette série, il se voit confier les manettes du troisième opus de Mission Impossible (2006), avant de s’atteler au projet qui l’habite depuis ses débuts : Star Trek (2009).

L’année suivante est celle de l’ultime saison de Lost, qui plonge des millions de fans dans le désarroi et amène J.J. Abrams à orienter sa carrière sur grand écran avec Super 8 (2011). Au-delà de la poursuite de la saga Star Trek, il travaille sur deux projets d’envergure. Le premier, Cycles of lies : The fall of Lance Armstrong est un biopic qu’il consacrera au célèbre coureur cylcliste dont la sortie a été annoncée pour cette année 2013, tandis que le second – prévu pour 2015 – est un retour aux sources de la SF puisqu’il s’agit du très attendu Star Wars épisode VII.

Pour rappel, Star Trek Into Darnkness sort en salles dès ce mercredi 12 juin.

 
0 commentaire - J.J. Abrams, ce héros
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]