Harry Potter à l'école des sorciers : les regrets de Chris Columbus

Harry Potter à l'école des sorciers : les regrets de Chris Columbus©Warner Bros., DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 14 octobre

Interrogé à l'occasion du premier podcast consacré à la saga Harry Potter par Entertainment Weekly, le réalisateur Chris Columbus s'est livré à quelques anecdotes autour du premier film, "Harry Potter à l'école des sorciers", à propos duquel il a notamment exprimé deux regrets.

Alors que cette première aventure cinématographique du célèbre sorcier débarquait sur nos écrans il y a déjà quinze ans, Chris Columbus, qui eut la lourde tâche d'adapter l'oeuvre de J.K. Rowling avant les autres, ne cache pas sa déception de n'avoir pu tout à fait réaliser le film de ses rêves. Le cinéaste regrette, en effet, d'avoir dû couper le personnage de Peeves au montage, mais aussi d'avoir été limité dans sa conception de l'imposant Hagrid.

Un film beaucoup trop long

L'une des décisions les plus difficiles à prendre pour Chris Columbus a ainsi été de faire disparaître de "Harry Potter à l'école des sorciers" le fantôme Peeves, qui était pourtant son personnage préféré. Il raconte : "Il fallait qu'on coupe quelque chose parce que le film durait près de trois heures. Il aurait été entièrement réalisé à partir d'effets spéciaux et nous a permis d'économiser une somme d'argent considérable, mais ça nous a aussi brisé le coeur." C'est donc à la fois pour des questions de durée du film et de budget que le personnage de Peeves, bien que très populaire auprès des lecteurs de la saga, a totalement été supprimé de l'histoire en salle. Mais le cinéaste assure : "Les images existent donc si ça intéresse vraiment les gens, on pourrait les montrer un jour". À bon entendeur.

Restrictions budgétaires

Mais l'absence de Peeves n'est pas le seul élément du film qui attriste Chris Columbus. Le cinéaste regrette également la carrure de Hagrid, qu'il juge trop petite. "J'ai toujours pensé qu'il devrait être un peu plus impressionnant", confesse-t-il avant d'expliquer qu'il ne pouvait, à l'époque, pas faire mieux avec le budget dont il disposait.

"Croyez-le ou non mais nous n'avions pas assez d'argent pour créer une version numérique de Hagrid dans les premiers films, donc nous avons embauché un joueur de rugby pour se glisser dans le gigantesque costume du personnage durant les plans larges. On le voit marcher avec les enfants, et nous ajustions ensuite avec Robbie (Coltrane) pour le rendre beaucoup plus grand qu'il ne l'était", se souvient-il. Et de conclure : "Mais j'ai toujours pensé que Hagrid devrait mesurer au moins 60 cm de plus et peser une cinquantaine de kilos supplémentaires."

 
0 commentaire - Harry Potter à l'école des sorciers : les regrets de Chris Columbus
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]