Grigris : Qui est Mahamat-Saleh Haroun ?

Grigris : Qui est Mahamat-Saleh Haroun ?

Mahamat Saleh Haroun

A lire aussi

publié le 9 juillet

Sélectionné en compétition officielle du 66è Festival de Cannes, Grigris sort sur nos écrans ce mercredi. Bien que reparti bredouille de la Croisette le 26 mai dernier, le seul film tchadien et, plus largement encore, africain de la compétition, confirme quoi qu'il en soit l'avènement d'un cinéaste, Mahamat-Saleh Haroun.

Né au Tchad en 1961, Mahamat-Saleh Haroun doit fuir son pays lorsque la guerre civile éclate. Il n'a que 17 ans. Il s'installe alors en France où il poursuit ses études et débute une carrière de journaliste. En 1994, il s'essaye à la réalisation avec le court-métrage Maral Tanie, dans lequel il dénonce les mariages arrangés. En 1998, il signe son premier long-métrage, Bye Bye Africa, une chronique sur la disparition du cinéma dans son pays qui lui vaut le Prix du meilleur premier film à Venise.

Cinq ans plus tard, le cinéaste vient pour la première fois à Cannes avec Abouna (notre père), présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. En 2006, il revient à Venise avec Daratt et décroche cete fois-ci le Prix spécial du jury. En 2010, il concourt pour la Palme d'Or à Cannes avec Un homme qui crie, un drame sur les relations père-fils et sur les traumatismes de la guerre. Ce quatrième film lui vaut de repartir avec le prestigieux Prix du jury cannois. Cette année, son nouveau film Grigris était de nouveau en compétition sur la Croisette. On y suit le destin d'un jeune homme paralysée d'une jambe qui rêve de devenir danseur. Un film fort et engagé, à l'image de son réalisateur, qui sort en France cette semaine.

 
0 commentaire - Grigris : Qui est Mahamat-Saleh Haroun ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]